4ème de couverture :

PERSONNE NE S’INTÉRESSE VRAIMENT AUX CHOSES IMPORTANTES
Mar-go-Roth-Spie-gel-man, le nom aux six syllabes qui fait fantasmer Quentin depuis toujours.
Alors forcément, quand elle s’introduit dans sa chambre, par la fenêtre ouverte, pour l’entrainer dans une expédition vengeresse, il la suit. Mais au lendemain de leur folle nuit blanche, Margo ne se présente pas au lycée, elle a disparu.
Quentin saura-t-il décrypter les indices qu’elle lui a laissés pour la retrouver ? Plus il s’en approche, plus Margo semble lui échapper…

Extrait pour vous donner un aperçu du livre :

“Voilà ce qui est laid dans cette ville. D’ici on ne voit pas la rouille ni la peinture écaillée ni je ne sais quoi, en revanche on peut dire avec certitude ce qu’elle est. Voir à quel point elle est factice, même pas assez solide pour être en plastique. C’est une ville de papier. Mais regarde là, Quentin. Regarde toutes ces impasses, ces rues qui tournent sur elles-même, toutes ces maisons construites pour ne pas durer. Tous ces gens de papier vivant dans leurs maisons de papier, brûlant l’avenir pour avoir chaud.”

Si vous voulez plus d’extrait rendez-vous ICI

Mon Avis :

Tout d’abord, c’est mon premier livre de John Green.

J’ai sélectionné cette couverture parce que je n’aime pas la couverture française et encore moins le titre. Je trouve qu’ils ne correspondent pas au livre. Pour le titre, j’aurais d’autant préféré Les faces cachés de Margo  parce que c’est un personnage aux multiples facettes. Et la couverture de la collection Scripto n’est pas jolie et donne vraiment pas envie. Si vous êtes comme moi, la couverture est pour vous décisive pour lire un livre (oui, je suis un peu superficielle) et bien vous risquez de passer à côté d’une pépite.

J’ai choisi cette couverture car elle est un beau reflet du livre.

Ce livre est drôle, rafraîchissant, intriguant et intéressant. J’admire la capacité de John Green à se mettre à la place d’adolescent. Le personnage de Quentin est vraiment attachant, touchant et complexe. J’aime beaucoup son évolution. Et sa bande de pote, j’y retrouve un peu mes amies du lycée. C’est très plaisant.

“- De loin, c’est plus impressionnant, ai-je dit. On ne sent pas le poids des choses. On ne voit pas la rouille, ni les mauvaises herbes, ni la peinture qui s’écaille. On voit la ville telle qu’elle a été conçue.

– Tout est plus laid de près, a-t-elle dit.

– Pas toi, ai-je rétorqué sans réfléchir.

Sans décoller le front de la vitre, elle a tourné les yeux vers moi et m’a souri.”

Et Margo est un personnage très complexe et Mystérieux. La comprendre et comprendre les autres, ne pas se fier à ce qu’on pense de l’autre et mais voir l’autre comment il est : Je pense que c’est le but de ce livre. Enfin, je l’ai compris comme ça.

Je l’ai vraiment aimé, c’est une pépite. Ce livre est près d’être un coup de cœur. Je lirai sans aucun doute d’autres livres de John Green.

En Bref: C’est un livre à lire. 

Notation : ****** (excellent)

L’avez-vous lu? Vous a-t-il plu?

Est-ce que ma chronique vous a plu?

 

Un commentaire sur « La Face cachée de Margo de John Green »

Laisser un commentaire