Couverture La meute de Chânais, tome 1 : Aymeric : La malédiction

Quatrième de couverture :

Yseult Chandrett, historienne de son état, s’est installée dans une petite ville bretonne pour fuir une rupture douloureuse avec son fiancé. Elle n’aspire qu’à vivre en paix et ne veut plus rien savoir des hommes. Mais même si elle se sent bien dans sa nouvelle vie, elle fait des rêves étranges depuis son arrivée, des rêves dans lesquels elle voit un immense loup noir aux yeux gris qui semble l’appeler. Aymeric de Chânais, membre du puissant et redouté clan du même nom, est un être sombre et violent, torturé par un terrible secret, qui attire les filles comme le miel attire les abeilles, mais étrangement, il ne s’intéresse à aucune, contrairement à sa bande de cousins, qui ne se privent pas pour collectionner les conquêtes. Leurs chemins finissent par se croiser, et contre toute attente, Aymeric comprend que la jeune femme qui s’obstine à l’ignorer est peut-être celle de qui viendra son salut..

Extrait pour donner un aperçu: 

—Il a descendu son pantalon au milieu du bar en disant que si ça nous chantait, on pouvait toujours lui donner un bocal pour qu’il pisse dedans et qu’on fasse ensuite faire une analyse avec ce qu’on aurait recueilli…

—Oh non, non, pitié, dites-moi que je fais un cauchemar et que je vais me réveiller… Il n’a pas fait ça ?

—Ben… si.

—Même qu’il avait une de ces triques… intervint une voix goguenarde et indéniablement féminine depuis le bar.

—En fait, ajouta une autre voix, tout aussi féminine et franchement hilare. C’est par jalousie qu’ils l’ont tasé.

—Oui, ils ont eu du mal à supporter la concurrence, renchérit la troisième serveuse. Mais en ce qui nous concerne, il recommence quand il veut !

—Ben oui, soupira Yvon en écartant les mains d’un geste impuissant. Elles étaient là, elles ont tout vu, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elles ont apprécié le spectacle…

—Oh, Yvon, ne fais pas ton ronchon… C’est pas tous les jours qu’on a droit à un strip-tease avec un aussi beau modèle en lice…

—Mais qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça… gémit comiquement l’interpellé. Non seulement je suis à la tête du seul bar de France qui se fait régulièrement dévaster par le même fou furieux bagarreur et exhibitionniste à ses heures perdues, mais en plus, j’ai hérité des trois serveuses les plus délurées de la planète…

—Oh, Yvon chéri, minauda l’une d’elles en battant exagérément des cils et en lui envoyant un baiser du bout des doigts. Nous sommes aussi les meilleures…

—Les plus drôles… ajouta sa voisine.

—Les plus intelligentes… conclut la dernière du trio.

Mon avis : 

Ce livre est un livre qui se lit assez vite.

C’est le premier livre de bit-lit que je lis qui se passe en France, plus précisément en Bretagne “une belle région”, les décors.  J’ai bien aimé ça ainsi que les répliques  piquantes échangées entre des personnages comme le montre l’extrait ci dessus.

Cependant, il y a pas mal de chose qui m’ont gêné. Notamment le fait que l’alchimie et l’amour arrivent en même temps entre Aymeric et Yseult. Cela donne l’impression que la romance est bâclé. Ils se rencontrent 3 fois et c’est déjà le grand amour. Oups pardon !!! J’avais oubliée. Ils se rencontrent aussi en rêve mais étant donné que ce n’est que très peu exploité par l’auteure. C’est comme si c’est rêve n’existait presque pas.

Ensuite et enfin, l’univers, alors celui-ci est autant négatif que positif, c’est-à-dire, qu’il aborde le monde Arthurien avec le Lac d’Avalon, et ses druides. Je trouve que c’est une bonne idée mais j’ai aussi eu l’impression que l’univers n’était pas assez approfondie.

En outre, la plume de l’auteure se fond dans la masse.

En résumé : se lit vite, sans prise de tête et avec un beau décors. 

Notation :

7362123_27e7d

 

 

Laisser un commentaire