Couverture Zouck

Quatrième de couverture :

” La musique était une onde qui me portait. Toujours plus haut. Je me sentais légère, presque éthérée. J’avais la sensation que mes gestes pouvaient s’affiner jusqu’à devenir parfait. ” 
Anouck, dite Zouck, a une passion : la danse. Qu’elle partage avec sa meilleure amie : Maiwenn. Jusqu’au jour où elle s’éloigne l’une de l’autre. Zouck, obsédée par l’idée de perdre quelques kilos superflus, se coupe du monde. De son côté, Maiwenn, follement amoureuse, devient de plus en plus distante

Extrait pour vous donner envie de lire ce livre :

« Gardez-vous des chemins sombres. »

Mon avis :

Ce livre est une claque,

un véritable de coup de poing,

une gifle monumentale,

Un énorme coup de cœur.

Ce livre aborde un sujet très difficile qu’est l’anorexie. Je ne m’y connais pas trop mais j’ai rarement vu des livres sur ce sujet. Il reste néanmoins assez soft tout en l’abordant avec justesse.

En tout cas, je tire mon chapeau à l’auteur : Pierre Bottero. il sait se mettre dans la peau des adolescents. J’avais l’impression que l’auteur était encore adolescent dans sa tête. Rien ne lui échappe les doutes, les peurs, les émotions, les angoisses, les relations avec les autres… Le moi qui prône, les remises en questions… Zouck est un personnage très bien travaillé, qui a une passion décrite avec superbe : La Danse.

« Cela dit, si je suis normale, je me défends d’être banale, je revendique mes particularités. Parfaitement ! Vouloir marcher presque huit cents mètres en refusant d’empiéter sur un joint entre deux dalles n’est pas courant et j’assume. Comme j’assume ma passion dévorante pour la danse, surtout classique, n’en déplaise aux rappeurs et autres hip-hopeurs ! Bien sûr, ce n’est pas vraiment la même chose et, si je danserais volontiers Gisèle sous les feux de la rampe, je ne suis pas prête à avouer au monde entier ma phobie des rainures…

J’étais cependant fière d’avoir réussi mon exploit. Pas autant que de mon récent dix-huit en russe mais presque. Comme je vous le confiais un peu plus haut, j’ai eu le sentiment que cette réussite (le coup du trottoir, pas le dix-huit en russe) méritait que je prenne des résolutions. »

Ce livre m’a touché car il montre “le pouvoir des mots”. Comment peuvent-ils influencer une vie? Et à quel point ?

Ce livre m’a donné la sensation d’avoir une boule dans la gorge. Et envie de pleurer. Mais je me suis retenue car je n’aime pas pleurer en public.

De plus, il est très addictif. Je n’ai pas pu m’empêcher de reprendre Zouck entre mes mains ce matin pendant les cours. Pourtant, je suis plutôt bonne élève. Donc ce livre est vraiment bien.

Je vous le recommande vivement, fortement…

A lire sans plus tardé.

En résumé : Addictif, émouvant et époustouflant.

Petite musique italienne pour accompagner votre lecture qui parle de la lutte pour une passion, pour une vie normale ou la plus normale possible… Je trouve qu’elle se marie très bien au livre.

Combattente de Fiorella Mannoia :

Notation :

7362141_4fd20

Un commentaire sur « Zouck de Pierre Bottero »

Laisser un commentaire