Mon amie, Sophie Scholl de Paule du Bouchet

“Ce jour-là, une affiche avait été posée pendant la nuit : “Allemands, achetez dans des magasins allemands ! N’achetez pas juif!”

J’avais été choquée, mais j’avais à peine quinze ans et je ne comprenais pas tout. J’avais vu l’air doux et fatigué de Mme Grynstein quand elle était sortie sur le pas de sa porte pour me saluer. Je ne savais même pas ce que ça voulait dire, “être juif”. J’ai demandé à mes parents, mon père a fait une réponse évasive:

– Ce sont des gens qui vivent chez nous, mais qui ne sont pas allemands.”

Publicités

Laisser un commentaire