Voici le rendez-vous du mardi, c’est un extrait de Les mariées du Blitz de Helen Bryan :

“Madame Pigeon, vous allez m’écouter ! Il n’est plus question de savoir si la guerre va être déclarée mais quand elle va l’être, et c’est peut-être une question de jours. Il est absolument vital d’inscrire tous les enfants sur les listes pour qu’on puisse les envoyer loin de Londres. Mais comme vous avez refusé d’inscrire les vôtres, vos voisins ont suivi l’exemple. Il y a près de quarante mineurs rien que dans cette rue. Une fois la guerre déclarée, il sera dangereux, pour ne pas dire impossible, de les faire voyager. Le ministère de la Guerre est d’avis que les docks de l’East End seront l’une des premières cibles de l’ennemi. C’est tout près de chez vous, madame Pigeon. Si une bombe est larguée dans cette zone, il y a des chances pour que les usines à gaz soient touchées, et si elles explosent tout sera rasé instantanément. On s’attend aussi à ce que les Allemands utilisent du gaz toxique. Il est vital de mettre les enfants en sécurité tant qu’il est encore temps, madame Pigeon, avant qu’ils meurent dans d’atroces souffrances…”

Je viens de finir ce livre et je vous ferais une chronique dans pas longtemps, promis.

Laisser un commentaire