Je vous présente à travers cet extrait un livre que j’ai tout simplement adoré. Et voici le complexe d’Eden Bellwether de Benjamin Wood :

« Oscar était surpris de la voir aussi détendue dans cette situation. Elle se pencha en avant, posa son menton sur ses poings. « Il n’y a aucun problème, Dr Crest. Je comprends pourquoi vous voyez les choses ainsi. J’avais exactement la même opinion avant.
— Je t’en prie, appelle-moi Herbert.
— D’accord. Va pour Herbert, dit-elle en souriant. C’est… c’est une approche très moderne. À la place d’une foi aveugle en Dieu ou dans la spiritualité, comme dans les temps anciens, nous vouons à présent un culte à la logique de la science. Pour les faits, pour ce qui est prouvable. Et c’est très bien. Mais notre foi moderne dans la science est devenue aussi aveugle que l’était notre foi en Dieu.
— Non, ma mignonne, tu apprendras qu’on appelle ça l’évolution. Nous avons fait du chemin depuis les temps anciens. » Crest chercha le soutien d’Oscar, mais celui-ci garda le silence, pour rester impartial. « La science s’intéresse uniquement aux faits. Et les faits, comme tu l’as dit, sont prouvables. Ce sont des éléments tangibles que nous pouvons quantifier et évaluer. Et, ne serait-ce que pour cela, ils méritent notre adhésion. La foi religieuse, par contre, repose sur la tradition, et on ne fonde rien de solide sur la tradition.
— D’accord. Je crois en la science, affirma Iris. Je ne dis pas que nous ne devrions plus lui faire confiance, je dis que nous ne devrions pas nous fermer à tout ce qui ne relève pas d’elle.
— Bon, je vois ce que tu veux dire, mais…
— Écoutez, Herbert, c’est une question d’ouverture d’esprit. » Interrompu de la sorte, Crest avait l’air un peu décontenancé. Il rit en prenant sa tasse de café. « Il faut garder la porte ouverte, juste un peu, pour des idées que nous jugeons ridicules. Nous ne pouvons pas décrier la foi en Dieu pour la simple raison que nous ne sommes pas capables de prouver qu’il n’existe pas. C’est illogique en soi. Aujourd’hui, la science permet de prouver des choses qu’il était impossible de prouver il y a cent ans : la physique quantique, par exemple. Einstein aurait pu développer la théorie quantique s’il n’avait pas été limité par sa foi en Dieu. Il était incapable de pousser sa réflexion un peu plus loin parce qu’il était aveuglé par ce en quoi il croyait : l’harmonie de ce qui est, ou je ne sais quoi. Mais il en va de même pour nos contemporains, dont la croyance en la science est si rigide qu’elle les empêche d’explorer des idées, des façons de penser différentes, susceptibles de conduire à des découvertes capitales. Ça marche dans les deux sens. On a besoin de croire en la science et de croire que la science n’a pas réponse à tout. Même les scientifiques doivent être ouverts au miracle.  »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s