Quatrième de couverture :

La guerre fait rage aux portes de l’Angleterre, et c’est toute la petite bourgade de Crowmarsh Priors qui se trouve ébranlée. Avec l’arrivée des enfants londoniens de la capitale, les raids aériens, le rationnement… les habitants s’organisent dans leur nouveau quotidien. Parmi eux, cinq femmes noueront une amitié indéfectible malgré les épreuves de la guerre.

Qu’elles soient fille du révérend au cœur brisé par la rupture de ses fiançailles, jeune Américaine fraîchement arrivée au village, évacuée de Londres en quête d’une nouvelle vie, réfugiée juive, ou encore jeune londonienne intrépide, leur amitié les changera à jamais et leur loyauté les unes envers les autres ne flanchera pas.

Cinquante ans plus tard, quatre d’entre elles retournent au village pour les commémorations du 8 mai 1945. Mais célébrer la fin de la guerre ne les intéresse pas : elles reviennent pour venger la cinquième.

Extrait pour vous donner un avant goût :

Je me suis rendu compte que les préoccupations communes à toutes les femmes, peu importe l’époque ou le lieu – tomber amoureuse, se marier, fonder une famille, avoir souvent du mal à joindre les deux bouts, ou bien subir le célibat, contraintes et forcées – valaient aussi pour la Seconde Guerre mondiale. Durant cette période sombre de leur vie, et malgré le rationnement, la peur de l’invasion et le lourd fardeau que l’effort de guerre leur imposait, quantité de femmes ont mené une bataille personnelle pour vivre à peu près normalement. Elles firent preuve du genre de courage qui n’est jamais mentionné dans les livres d’histoire.

Mon avis :

J’ai adoré ce livre.

Au début de l’histoire, on assiste à la préparation du cinquantième anniversaire de l’Armistice du 8 mai 1945 à travers le regard de différents personnages féminins. En tant que lecteur, j’ai fait face à leur appréhension. On sait que quelque chose d’important c’est passée, mais pas quoi ??? Suspense, Suspense

Puis, l’auteur nous ramène en arrière en 1938 en Angleterre avec les mêmes personnages, un peu plus jeune évidement. A travers elles, j’ai ressenti la tension à cause de la Guerre qui se profilait à l’horizon. Je me suis aussitôt senti happée, transportée par le récit.

C’est un roman choral. Les personnages principales sont tous très différentes les une des autres. Elles ont un caractère bien trempé. Le plus important, c’est qu’elles doivent cohabiter. Vont-elles y arriver malgré leurs différences?

La plume de l’auteure est simple et addictive. Ce livre est vraiment bien en sachant que c’est le premier roman de l’auteure. Je pense pouvoir dire que c’est une auteure à surveiller. J’ai peut-être un tout petit reproche à lui faire ; j’étais un peu perdu dans les changements de personnage.

De plus, c’est mon premier roman qui a lieu en Angleterre durant la Seconde Guerre Mondiale. J’ai appris du coup pas mal de chose dans ce roman. Par exemple, ce qu’était les camps d’internement ou encore les kindertransports ou les Lands Girl. Vous savez-vous ce que ça veut dire ? Mais bon comme vous le savez, je suis plutôt novice dans ce genre de roman.

Dans ce récit, il y a aussi de la romance et elle est plutôt au second plan dans ce livre. Je trouve qu’elle vient bien compléter le récit et elle n’est pas trop cucul. Je dirais même qu’elle est essentiel au récit.

En résumé : un très bon premier livre addictif, avec du suspense et des secrets… 

Notation :

7361997_a0211

NB : j’essaie de devenir un partenaire de Amazon donc si vous êtes intéressé, pourriez vous utiliser le lien d’achat.

Publicités

3 commentaires sur « Les mariées du Blitz de Helen Bryan »

  1. Super chronique Sheila ! C’est le Chat de Bibliothèque, je viens de découvrir ton blog et je le trouve vraiment magnifique et bien organisé! Je me rend compte que j’ai encore beaucoup de travail pour atteindre ton niveau haha^^ En tout cas, je vais rajouter ce livre à ma wishlist.

Laisser un commentaire