Quatrième de couverture :

La guerre… Stupide, inévitable.
Mauvais endroit, mauvais moment, mauvaise cause. Même l’uniforme n’est pas le bon : Cordelia Naismith, des forces expéditionnaires de Beta, se retrouve en pleine bataille interplanétaire, alors qu’elle a toujours sur le dos sa vieille combinaison d’astronaute.
Et voici qu’elle est tombée entre les mains des Barrayarans. Qui plus est, entre celles de son pire ennemi, lord Vorkosigan, alias le « boucher de Komarr ». Cet homme, elle devrait le hair ; pourtant, elle est troublée. Que va-t-il faire ? La tuer ? Non. Alors que le conflit fait rage, il lui propose… le mariage !
De ces deux êtres que tout oppose dépend l’avenir de deux peuples. Et de l’univers. Mais quel est le vrai moteur du monde ? L’amour, ou la guerre ?

Extrait pour vous donner un avant goût :

– Je … commença-t-il _ mais il n’alla pas plus loin. Vous ne ressemblez pas à l’idée que je me faisais d’une femme officier.
– Ah bon ? Eh bien, vous ne ressemblez pas, vous non plus, à l’idée que je me faisais d’un officier Barrayaran. Comme ça, nous sommes quittes. (Mais la curiosité fut la plus forte et elle ajouta 🙂 Et à quoi vous attendiez-vous?
– Je… je ne sais pas au juste. Vous êtes aussi professionnelle que tous les officiers avec qui j’ai eu l’occasion de servir et vous ne cherchez pas à passer pour un… un succédané d’homme. C’est extraordinaire.

Mon avis :

Cordelia Vorkosigan est un livre excellent. C’est un livre de science fiction et fantasy. L’univers est rempli de chose évoluée comme les robots, les équipements, les armes et de navire dans l’espace.

Cordelia est une astronaute de la section d’exploration betane. Elle se retrouve coincer sur une planète des plus hostiles avec son enseigne et un inconnu. L’inconnu, en question, ferait partie de l’équipage qui a saboté son campement. Sont-ils ennemis ? Originaire de 2 planètes différentes et de cultures différentes ? Ils sont tous les trois blessés. Cordelia est en position de faiblesse et prisonnière. Ils vont devoir traverser des environnements désertiques. En plusieurs jours, ils se passent pas mal de choses. Leurs visions du monde vont-elles changer ?

Ce roman aborde plein de problèmes sociétaux, le travail des femmes, leurs places dans les navires de guerres… Vous aimez les complots politiques, les guerres… Vous serez servi. Mais n’ayez pas peur, pas de termes trop compliqués… De plus, il y a aussi de la romance dans l’air. Elle n’est pas trop cucul, reste au second plan et elle va de soi.

Ce premier tome est addictif. Je vous donne la preuve tout de suite 😉 : aussitôt fini le premier tome et le second tome est déjà ouvert. XD

Les personnages sont très humains, ils ont des qualités et des défauts qui m’ont fait des fois crier de rage, donné envie de distribuer des claques mais aussi de les câliner, de leur dire que tout ira pour le mieux. J’aime beaucoup le personnage de Cordelia car elle est très intègre et ouverte d’esprit. J’aimerais trop la rencontrée. Elle est à la recherche de la vérité que ce soit dans son travail que dans sa vie personnelle. C’est rare d’apprécier autant un personnage 😀 mais ça m’est arrivée.

En résumé : un livre de science fiction addictif, haletant et des personnages attachants.

Notation :

7361997_a0211

Publicités

7 commentaires sur « Cordelia Vorkosigan de Lois McMaster Bujold »

  1. Pauvre de toi, tu es tombé dans la saga Vorkosigan. Heureusement, il n’y a qu’une quinzaine de tomes. Attend que Miles arrive dans le tome suivant et tu vas craquer. Miles c;est le fouteur de merde de Barrayar. Et il commence tôt, à l’état fœtal déjà.

  2. J’ai adoré Cordelia aussi ! C’est une super découverte. Franchement, c’est vrai que le résumé est cul-cul-la-praline quoi, c’est dommage de passer à côté des qualités et de l’intelligence de ce livre qui confronte vraiment deux manières d’envisager la société. Hâte de lire le deuxième !

Laisser un commentaire