Aujourd’hui ce fragment est un peu particulier, il vient d’un livre en ligne A ma mort de L’homme au Balcon :

Je n’ai aucun problème avec les gens sûrs d’eux, tant que cette assurance est légitime. Malheureusement, il faut bien reconnaître que la plus part du temps, cette dernière ne l’est pas. Dans notre société, il est inconsciemment admis qu’il faut mieux affirmer une ânerie avec panache, que son contraire en tremblant des genoux. Cela passe mieux auprès de l’audience. Les débats politiques à la télé en sont un parfait exemple. Des femmes, et des hommes, qui ne vivent pas sur le même plan que ceux qu’ils gouvernent, parlant de souffrances qu’ils n’auront jamais à connaître. Et puis, il en faut de l’assurance pour mentir, pour promettre ce qu’ils savent intenable, se sachant les pantins de puissants lobbies.

Je le lis depuis quelques temps et j’aime beaucoup 🙂

Publicités

2 commentaires sur « Rendez-vous fragment de livre #26 »

Laisser un commentaire