Synopsis :

Francis Besset, à quelques semaines de sa sortie d’Oxford, se demande avec quelque inquiétude comment il va annoncer à ses parents la fin de leur illusions touchant son avenir. Inapte aux études, c’est grâce à sa valeur athlétique qu’il put en effet rester à la célèbre Université.
L’échec de leur garçon, Maud et Bill ne l’apprirent jamais ; ils furent tués par un chauffard qui fila sans s’arrêter. 
Triste et mélancolique, Francis rentre chez lui et essaie de s’habituer à sa solitude. Deux faits vont alors bouleverser sa vie : un coup de téléphone qui le fera plonger dans un monde de violence et d’horreurs, et sa rencontre avec la ravissante Maureen O’Mulloy, dotée d’un caractère typiquement irlandais et d’une impétueuse famille ; nul en effet dans le quartier ne pouvait se rappeler un visage des O’Mulloy sans un morceau de sparadrap l’étoilant…

Extrait pour vous donner un avant gout :

« — Nous avons une excellente tarte aux pommes…

— C’est merveilleux…

— En somme, tout est merveilleux ?

— Tout ! puisque vous êtes là…

Le plus fort, c’est qu’il avait l’air sincère ! Bien qu’elle se refusât de se l’avouer, l’Irlandaise se sentait remuée par ce garçon si doux que sa vue paraissait plonger en catalepsie. Il ne toucha pas plus an ragoût qu’il n’avait touché au potage. Maureen éprouvait des scrupules à l’idée de lui présenter la note. Peut-être se laisserait-il tenter par la tarte aux pommes ? Pour qu’il pût choisir le plus gros morceau, elle lui apporta le gâteau fractionné en tranches au lieu de mettre une portion sur une assiette :

— Tenez… Choisissez ?

Brusquement, il lui prit la main gauche. Elle faillit crier, se contint :

— Lâchez-moi !

— Je ne veux pas que vous repartiez !

— Lâchez-moi ou sans ça…

— Restez près de moi ?

Elle tenta de lui faire lâcher prise mais en vain. Hors d’elle, elle hurla :

— Vous l’aurez voulu !

Et, d’un geste vif, elle le coiffa avec la tarte aux pommes. Le cri de la serveuse fit se dresser les clients et son offensive brusquée contre Bessett les emplit d’une joie qu’ils manifestèrent par des rires et des hourras. Un garçon qui soupirait pour Maureen se précipita l’air mauvais :

— Il vous a manqué de respect, miss ? Voulez-vous que je le corrige ?

— Je suis assez grande pour m’occuper de mes affaires toute seule !

Attiré par le vacarme, Michaël apparut s’essuyant les mains à son tablier.

— Que se passe-t-il ? »

Mon avis :

J’ai adoré ce policier. Il est tordant avec un petit de romance, pas cucu. Je vous l’assure. Policier et humour, voilà le cocktail que nous offre Charles Exbrayat!!! Un cocktail savouré, je vous l’assure.

Les personnages d’Exbrayat sont bien souvent des stéréotypes de leur pays d’origine. Les Irlandais, de grosses brutes, les Anglais, un peu tatillon… On peut dire qu’il aime grossir les traits, sans aller dans le lourd. Cela n’enlève rien à leur charme. Ils sont drôles et tellement attachant. En deux trois pages et j’en tombe amoureuse. ❤ Francis, le protagoniste est loyal, un peu maladroit, n’a pas beaucoup d’ambition… Par contre, c’est un romantique. 😉 Que ne ferait-il pas pour sa belle Maureen ? J’ai vraiment aimé le suivre au fil des pages. Maureen est coriace et tendre à la fois, ce qui donne un drôle de mélange, que je n’ai pas pu m’empêcher d’aimer.. Et sa famille… Non je n’en dirais pas plus.. Il va falloir le lire pour rencontrer cette bande de lascars.

De plus, il y a du suspense à souhait. Au niveau de l’intrigue, il y a tout ce qu’il faut des rebondissements et un final inattendu. Inattendu mais pas illogique. 🙂

En résumé : Si vous voulez des rigolades, de la détente et une intrigue haletante, ce livre est fait pour vous.  

Notation :

7361997_a0211

Un petit mot sur l’auteur pour les curieux : 

Charles Exbrayat était destiné à devenir medecin par ses parents, il se lance dans une licence en biologie. Il a fait partie de la Résistance durant la Seconde Guerre Mondiale. Après la Guerre, il se lance dans la littérature policière. Il deviendra le directeur du Club des masques. Il a publié plus d’une centaine de livre. Et il y a un prix Charles Exbrayat.

L’avez-vous lu ? Vous a-t-il plu ?

Si vous voulez vous le procurer cliquez ICI.

NB : j’essaie de devenir un partenaire de Amazon donc si vous êtes intéressé, pourriez vous svp utiliser le lien d’achat en cliquant sur « ICI ».

Publicités

5 commentaires sur « Amour et Sparadrap de CHARLES EXBRAYAT »

  1. Si je te dis toujours que c’est une super chronique, tu vas finir par te lasser…..Mais je n’ai pas d’autres mots x) elle en dit suffisamment pour nous attirer mais pas trop pour ne pas dévoiler son histoire.
    Ta note sur l’auteur était très intéressante 🙂
    J’ai une question, tu mets des éléments en couleur pour attirer notre attention, mais je me demandais si le changement de couleur avait une autre signification ou si c’était juste pour varier les couleurs?
    Je ne l’ai pas encore lu mais grâce à toi il est sûr que je vais le lire 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s