Coucou tout le monde, aujourd’hui, je vous présente un extrait de La servante écarlate de Margaret Atwood

Moira, qui entre en coup de vent dans ma chambre, lance sa veste de serge par terre.

Tu as des clopes ?

Dans mon sac.

Mais pas d’allumettes.

Moira farfouille dans mon sac.

Tu devrais jeter une partie de ce foutoir, dit-elle. J’organise une soirée dessous de cocotte.

Une quoi ?

Inutile d’essayer de travailler, Moira ne le permet pas, elle est comme un chat qui se coule sur la page que l’on essaie de lire.

Tu sais, comme Cocotte-Minute, mais avec des sous-vêtements de cocotte ; des trucs de pute, entrejambes en dentelle, jarretelles à agrafes, soutiens-gorge qui remontent les nénés. Elle trouve mon briquet, allume la cigarette qu’elle a extirpée de mon sac.

Tu en veux une ? me lance le paquet, avec une générosité sans bornes, vu que ce sont les miennes.

Mille mercis, dis-je avec aigreur. Tu es dingue. Où as-tu pêché une idée pareille ?

En faisant mon trou à l’université. J’ai des relations. Un ami de ma mère. Ça fait fureur dans les banlieues, dès qu’ils commencent à avoir des taches de vieillesse ils s’imaginent qu’il leur faut battre les concurrents, les sex-shops et tout ça.

Je ris. Elle me fera toujours rire.

J’espère que cet extrait vous aura plu :).

Bonne lecture 😀

2 commentaires sur « Rendez-vous fragment de livre #33 »

  1. “Tu en veux une ? me lance le paquet, avec une générosité sans bornes, vu que ce sont les miennes.” ça m’a fais trop rire !

Laisser un commentaire