Couverture Le Chuchoteur

Synopsis :

Cinq petites filles ont disparu. 
Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière. 
Au fond de chacune, un petit bras, le gauche.

Depuis qu’ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d’agents spéciaux ont l’impression d’être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d’un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d’appeler en renfort Mila Vasquez, experte dans les affaires d’enlèvement. Dans le huis clos d’un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs. 
Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure…

Un Extrait pour vous donner envie de le lire :

Ou était-elle, maintenant ? Parce qu’elle continuait à vivre, mais ailleurs, dans un univers parallèle, fait d’hommes et de femmes comme Goran en rencontrait chaque jour, fait de maisons à tenir, de maris à supporter, d’enfants dont prendre soin. Un monde égal et banal, mais loin de lui et de Tommy, avec de nouvelles couleurs, de nouveaux amis, de nouveaux visages, de nouveaux noms. Que cherchait-elle, dans ce monde? Quelle était cette chose dont elle avait tant de besoin et qu’elle n’arrivait plus à trouver ici ? “Au fond, nous sommes tous à la recherche de réponses dans un univers parallèle”, pensait Goran. Comme ceux qui cherchent sur le Web Sexe, Dieu, Mort et Britney Spears.

Au vue du nom de mon blog, je ne pouvais pas, ne pas le mettre…

Mon avis :

Ce livre est un presque coup de cœur.  L’enquête générale est jonché de petites enquêtes. J’ai adoré cet aspect du livre. Il renforce le côté prenant et addictif de l’enquête principal. Elle permet de rythmer le livre.

En plus, ces petites enquêtes permettent, d’en savoir plus, sur les membres de l’équipe policière, grâce à leur réaction face au crime.. Et, l’auteur entretient le mystère sur l’histoire des personnages car il ne donne pratiquement aucune information sur eux. Du coup, le suspense est omniprésent. C’était super !! pom-pom-girl2

L’auteur est criminologue, il nous prodigue ses enseignements via le personnage de Goran. Cette partie là est très intéressant. C’est un personnage que j’ai beaucoup apprécié car il est super bien construit. Il ressemble un peu à un vieux sage qui prodigue ces conseils. Mila, elle est un mystère complet. Mais, je n’ai rien ressenti envers ce personnage à part de la curiosité. J’ai plus accroché avec ce personnage sur la fin du roman, mais je ne vous en dirais pas plus pour ne pas vous spoiler. 

Cependant, si le livre était constitué que de ces 450 premières pages, ça aurait été le coup de cœur. Mais les 100 dernières pages pour le dénouement final m’a paru un peu trop rapide voir même bâclé. Les explications données par l’auteur ne sont pas assez pour moi. Je ne sais pas encore si je lirais la suite.

Petite note : La traduction m’a un peu perturbé à certain moment. Je ne serais mettre le doigt dessus. 

Pendant un petit moment, j’ai cru que le traducteur avait traduit les noms des personnages mais non. Je trouve dommage que pour un livre écrit par un italien, il n’y ait aucun nom italien, justement. Je sais que je chipote un peu. 

En résumé : C’est  un livre addictif, prenant mais la fin m’a laissée sur ma fin. (Excusez moi de ce mauvais jugement.)

Notation :

7361997_a0211

Publicités

8 commentaires sur « Le Chuchoteur de Donato Carrisi »

  1. Contente que le chuchoteur t’es plu :), ce n’est pas l’impression que ça m’avais donné sur ton suivi :grat:
    J’avoue que le personnage de Mila n’est pas particulièrement attachant…
    La fin m’avais frustrée aussi. D’autant plus quand j’ai appris que la suite ne nous apporterais pas de révélations..
    Mais j’essaierais quand même de la lire

Laisser un commentaire