Coucou tout le monde,

Aujourd’hui,  je vous offre un passage de “Pars avec lui de Agnes Ledig” : 

Le jeune homme allongé dans ce lit a vraiment l’allure d’un pompier. Cheveux rasés et épaules larges, un corps musclé, un visage carré, que l’on devine sous les plaies couvertes de bandages, les contusions et les boursouflures. J’ai toujours plus de mal quand les patients sont des pompiers polytraumatisés dans l’exercice de leur fonction. Parce qu’ils doivent sauver une vie, et qu’ils mettent la leur en péril. Combien sommes-nous à le faire ?

et un autre pour la route :

– De quelle solidité parlez-vous ? Celle du corps ? Votre petite sœur a probablement plus besoin de la solidité de votre amour et de votre foi en la vie que de muscles en états de se contracter et de jambes pour vous porter. Vous la protégerez bien plus en lui transmettant votre désir de vivre qu’en vous interposant entre elle et les malheurs qui peuvent l’atteindre. Apprenez-lui à les affronter toute seule en vous occupant des vôtres avec optimisme et détermination, non ?

J’espère que ces deux extraits vous auront plu.

Un commentaire sur « Rendez-vous fragment de livre #42 »

Laisser un commentaire