La vallée des oranges de Béatrice Courtot

DSC_0282.JPG

Synopsis :

Marseille, 2016

En démontant le faux plafond d’un hôtel en travaux, un ouvrier tombe sur une boîte en fer rouillée contenant les souvenirs d’une vieille dame. Magdalena. Mais que se cache-t-il derrière cette photo de mariage ?

Son arrière-petite-fille, tenancière du Café de l’Ensaïmada, une institution culinaire à Paris, décide alors de partir à la recherche de ses origines majorquines qu’elle ignorait jusqu’alors. Elle quitte son quotidien épuisant pour la douceur et le farniente méditerranéens. Dès son arrivée sur l’île, Anaïs va réveiller des secrets de famille cachés depuis des générations. Mais la tâche ne s’avère pas si facile. Miquel, le nouveau propriétaire de l’orangeraie qui appartenait à son aïeule, ne se montre pas du tout coopérant.

Majorque, 1935

Magdalena, jeune pâtissière, confectionne chaque jour des ensaïmadas, ces brioches majorquines entortillées et saupoudrées de sucre glace. Très vite, la guerre civile espagnole frappe aux portes de son village qui devient le théâtre d’affrontements sanglants et de drames familiaux. Au péril de sa vie, Magdalena s’engage alors dans la résistance, avant de devoir s’enfuir vers la France.

Entre Majorque et Marseille, deux destins de femmes bousculées par la Guerre d’Espagne et un secret de famille, mais unies par une même passion : la pâtisserie.

Un passage qui vous tentera et vous emmènera à lire le livre ♥:

Elle me lança un clin d’œil, complice.

– J’apporterai mes surprises pour régaler les amis, c’est promis.

– A bon entendeur, salut ! répliqua Marte, ayant juste le temps d’emporter une seconde ensaïmada.

En sortant, elle faillit heurter une vieille dame mais l’évita de justesse.

– Ces jeunes…, renchérit la dame âgée. Moi aussi, il y a quelques années, je parcourais les sentiers malgré les ronces et les jupes longues, avec beaucoup d’adresse. C’était l’époque des travaux dans les champs, des tractions animales, bien avant l’inauguration de la voie de chemin de fer ! Maintenant, la « couleuvre » serpente les pentes abruptes de nos montagnes pour transporter nos oranges bien fraîches jusqu’à Palma. Et maintenant, nos hommes travaillent à l’électrification de la ligne ferroviaire pour faire voyager les passagers ! Comme le temps passe vite!

Mon avis :

Ce livre est excellent, pas loin d’un coup de cœur… Mais un superbe livre quand même !! ♥ Il a reçu le prix du livre romantique et il le mérite… Cependant, c’est loin d’être une histoire à l’eau de rose. C’est plus que ça.

L’auteure a une plume superbe, et une manière de décrire les paysages via la vue, les odeurs d’huile d’olive, d’orange, des pins et via le toucher, les rayons du soleil, le vent, les galets sous nos pieds, les vagues… Ces descriptions nous donnent l’impression d’y être. J’ai adoré et pendant un moment j’ai cru être à Majorque avec Anaïs sur les traces de son arrière grand mère… L’ambiance du livre est magique. De plus, elle rythme les chapitres par des recettes à vous en faire lécher les babines.

Résultat de recherche d'images pour "Majorque"
Envie d’une petite vacance dans cette endroit paradisiaque, ce livre est fait pour vous !! ♥

L’histoire : Anaïs reçoit un jour un coup de fil de Marseille, pour lui dire qu’on a trouvé une boîte contenant les effets personnels de son arrière grand mère, Magdalena dans un hôtel en rénovation… Elle ne savait pas ce que Magdalena avait vécu à Marseille. Elle va donc se lancer sur ces traces, sur ces origines… Pourquoi Magdalena est partie de Majorque? Comment s’est elle retrouvé à Paris ?

En tant que lecteur, on suit l’histoire d’Anais et de Magdalena qui évolue en parallèle… L’auteure nous livre des indices pour reconstruire l’histoire de Magdalena au compte gouttes.. Elle m’a tenue en haleine et m’a rendue addicte… J’ai adoré ces deux personnages, ils sont superbes, l’une par sa force de continuer à vivre, à avancer, l’autre par sa détermination dans ses recherches

En plus, ce livre a une valeure historique car il parle de la guerre civile d’Espagne. Je n’en connaissais rien, je ressors de cette lecture avec moins d’ignorance. Et j’adore ça.

En résumé : un livre addictif, ensoleillé et magique. 

Notation :

7361997_a0211

Tentée ou pas ? Lu ou pas ? plu ou pas ? 

NB : j’essaie de devenir un partenaire de Amazon donc si vous êtes intéressé, pourriez vous utiliser le lien d’achat.

9 commentaires sur « La vallée des oranges de Beatrice Courtot »

  1. Merci pour cet avis détaillé et concis. Tout y est pour moi. Bravo ! C’est exactement ce que je recherche et tente de faire dans mes propres articles (j’échoue assez souvent…).
    Alors, du coup, je lirai (si ma bibliothèque l’a).

    Aimé par 1 personne

    1. Merci !!! Je suis contente qu’elle te plaise… Super !!! Tu me diras s’il t’a plu… Je ne fais pas toujours des articles concis 😂😂…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s