Résultat de recherche d'images pour

Synopsis :

Si jeune, Marianne devrait être insouciante et rêver à l’avenir, des projets plein la tête. Mais son seul rêve, c’est la liberté. Car Marianne est en prison. Perpétuité pour cette meurtrière. Indomptable, incapable de maîtriser la violence qui est en elle, Marianne refuse de se soumettre, de se laisser briser par l’univers carcéral sans pitié où elle affronte la haine, les brimades, les coups, les humiliations. La tête haute, toujours. Elle s’évade parfois, grâce à la drogue qu’elle paye en nature, grâce aux romans qu’on lui laisse lire, grâce à ses souvenirs aussi. Grâce au bruit des trains, véritable invitation au voyage. Elle finit par apprendre l’amitié, la solidarité, et même… la passion. Mais sans aucun espoir de fuir cet enfer, hormis dans ses rêves les plus fous. Et puis un jour, l’inimaginable se produit. Une porte s’ouvre au parloir. Trois hommes, trois flics lui proposent un odieux marché, lui offrant une possibilité de quitter ce purgatoire. Mais en échange de sa liberté elle devra tuer pour eux. Des derniers meurtres à commettre… pour rédemption.

Passage pour vous donner un avant gout de ce livre :

Toi qui as su me voir, m’aimer. Me trouver, derrière le monstre que tout le monde rejette.

Une autre belle phrase :

Perpétuité, c’est pour toujours….

…La liberté, elle est à l’intérieur de toi… Là, dans ta tête… Pas besoin d’aller loin pour la trouver…

Mon avis :

J’ai mis du temps à finir ce livre cependant ce n’est pas à cause du livre mais à cause de ma fatigue du moment. Vous l’aurez compris, il est resté un peu longtemps sur ma table de chevet. Cela reste un énorme pavé de 988 pages.

Est-ce que j’ai aimé ou pas aimé? Une question qui m’a un peu turlupinée à la fin du livre ? 

Je n’en ressort donc pas déçue. En fait, “déçue” n’est pas le mot. C’est surtout que ce livre est un peu long, c’est un petit reproche. Cependant, il est rempli de suspense, et il est très addictif.

Sur la fin, l’impression résiduelle, c’est qu’il aurait gagner à être raccourci. Certaines scènes auraient gagné à être écourtées parce que je n’en voyais pas l’intérêt .

Les personnages notamment Marianne adorée, détestée, supportée, passable ?   

J’ai adoré Marianne ce qui ne m’a pas empêchée de la détester à d’autres moments. Le personnage au début de l’histoire gardait une certaine cohérence dans ses propos, dans ses pensées, dans ses actes. Il y a un moment dans le récit ou cette cohérence s’est perdue. Cette cohérence a été perdue selon moi par ses petites longueurs dans le récit.

Qu’en est-il de l’histoire? Son sujet ? 

Elle est superbe. Meurtres pour rédemption, c’est l’histoire d’une criminelle qui va tuer pour pouvoir se racheter et être libre. Pourquoi ces meurtres ? Comment pourraient-ils être une rédemption ?

Karine Giebel met en exergue une question qui taraude beaucoup d’être humain : Qu’est-ce que la liberté ? 🤔 Pour moi, ce livre est une recherche de la définition la plus fidèle de la liberté et une critique de ce que l’on croit être la liberté. Qu’est-ce qu’implique le mot “liberté” ? Ce livre est rempli de questionnement sur ce sujet. J’ai tout simplement adoré cette partie là. 😍

Y-a-t-il d’autres critiques dans ce livre ? 

Oui absolument, j’y vois une critique du milieu carcérale. Pour moi, c’est aussi une bonne raison de le lire. Par contre, je pense que sans doute que Karine Giebel grossi un peu les traits pour faire réagir son lecteur. Je tiens par contre à vous dire que Karine Giebel a fait des recherches pour construire cet environnement comme on le voit dans la vidéo suivante :

Donc certaines scènes (traitements)  décrites ont lieu malheureusement.

Autre point positif : c’est qu’il est original avec ce sujet car en France, on ne lit pas beaucoup sur le milieu carcéral et on n’entend pas beaucoup parlé. Bien qu’il y ait eu récemment des témoignages de gardien de prison au journal télé (oui je regarde le journal TV bien que ce ne soit que très rarement).

Mon ressenti : 

C’est comme si à partir du moment ou on est derrière les barreaux, on est moins que des animaux. Cette sensation m’a pris à la gorge car oui tu es derrière les barreaux, oui tu as tué des gens mais tu n’es pour autant moins qu’un être humain. Ce message là de Karine Giebel est vraiment puissant. Et c’est ce que je choisi de retenir du livre. Je trouve que rien que pour ça, il en vaut le détour et votre lecture.

Est-ce un livre émouvant ? 

Oui, j’ai eu les larmes aux yeux à plusieurs moments de l’histoire. D’ailleurs j’en profite pour faire passer un message : ÂME SENSIBLE S’ABSTENIR.

Est-ce que je vous le conseille pour une première approche de l’auteure ? 

Non, je ne pense pas que ce soit le plus adapté pour une première lecture de cette auteure. Je pense que Les morsures de l’ombre, Juste une ombre ou encore Purgatoire des innocents s’y prêtent mieux. Pourquoi ? car je les ai préféré à Meurtres pour rédemption. 

Est-ce que ce livre a fait ressortir d’autres questions ? 

La prison est-elle la peine la plus adaptée? Pour tous les cas ? Est-ce que quand on est gardien de prison, on a tous les droits ?  Un gardien de prison a-t-il plus de crédibilité et pourquoi?

Ce livre instille le doute.

Ce livre a été un long questionnement, il m’est arrivé de poser le livre durant ma lecture et de réfléchir sur les éléments de l’histoire, de me pauser des questions…

En résumé : c’est un livre que je conseille pour ceux qui sont intéressé par le milieu carcéral. Un livre très intéressant aussi pour ses réflexions sur la liberté, son prix, sa signification… Un thriller avec du suspense, des personnages plutôt plaisants. 

Notation : 

7364898_a7289

8 commentaires sur « Meurtres pour rédemption de Karine Giebel »

  1. Je trouve la thématique super intéressante, surtout que, comme tu dis, ce n’est pas beaucoup abordé en France ! Je ne connais pas du tout cette auteure, mais je note les titres de ses autres romans car effectivement, celui là ne me semble pas le plus engageant pour la découvrir…

Laisser un commentaire