Un petit fragment pour vous donner un avant goût :

Les roses chantantes s’épanouissaient dans de grands buissons que les fillettes pénétrèrent en rampant. Elles étaient merveilleuses, tant leurs couleurs étaient variées. Une même branche pouvait porter une fleur pâle à côté d’une rouge. Toutes les nuances y étaient représentées, du blanc le plus pur au pourpre le plus foncé. Certaines avaient des pétales d’un rose clair un peu plus délicat sur les bords et d’un écarlate flamboyant à l’intérieur. Cela dit, Alice n’entendait aucun chant.

– Mais elles ne chantent pas ? demanda-t-elle à Océane tandis qu’elles étaient assises côte à côte au cœur du buisson.

– Chut. Attends, murmura-t-elle.

Elles se turent. Au bout d’un moment, le chant commença. D’abord si doucement qu’Alice pensa que ce pouvait être le fruit de son imagination : mais il évolua crescendo. Les roses chantaient vraiment. Chaque fleur avait une voix distincte et sa propre ligne mélodique, le plus merveilleux étant surtout qu’elles s’harmonisaient toutes parfaitement ensemble. Si le chant des roses n’avait pas de paroles, il avait des parfums. Et eux aussi étaient tous différents. Outre celui de rose, il exhalait bien d’autres arômes agréables : citron, gingembre, cannelle, vanille, rosée du matin, gazon fraîchement tondu, linge propre, forêt conifères chauffée par le soleil, myrtilles, pluie nocturne, vent sur le lac, matin d’automne.

Mon avis :

Je tenais à remercier Netgalley et les éditions Hachette romans pour leur confiance et pour m’avoir permis de lire ce livre.

C’est une belle découverte ! 

J’ai beaucoup aimé cette histoire, c’est une superbe reprise de Alice aux Pays des Merveilles de Lewis Caroll. Un peu moins loufoque mais toujours aussi magique.

Une couverture et une histoire en harmonie avec la saison !

Alice est une jeune fille solitaire. La solitude commence à lui peser malgré ces deux super copines : Alice ombre et Alice Miroir. Son village est enseveli sous la neige, le temps ne se réchauffe plus. Au début, c’était un plaisir, faire des sculptures de neiges, des bonhommes de neiges… Tout le monde était content. Puis la neige s’accumule et cela ne s’arrête plus. C’est le début de la fin… Alice le sent venir.

Une auteure à l’écriture très prometteuse !

Sa plume est entraînante. Ses descriptions ne sont pas lourdes, mais sans doute un peu longues pour le public visé (enfant de 8 à 12 ans). Les actions et rebondissements sont courts, un peu trop pour qu’il y ait une véritable addiction de lecture. Celle qui vous fait veiller tard.

Un sujet plaisant et simple ! 

Le titre est assez révélateur sur le sujet : l’amitié plus précisément les meilleures amies. C’est simple comme bonjour mais il marche. Il m’a replongé dans mes souvenirs d’enfance. Ma meilleure amie “Alice” _coïncidence je ne crois pas_ et moi nous connaissons maintenant depuis 15 ans. Je me suis retrouvée dans certaines situations décrites par l’auteure.

Alice un personnage attachant ou pas ?

J’ai eu un peu de mal, au début, car même si elle a beaucoup d’imagination, je trouvais qu’elle était assez pauvre en émotion. Puis petite à petite, c’est comme si elle s’éveillait au monde, un peu comme une seconde naissance . Elle devient plus attachante, car elle est prête à tout pour cette amitié extraordinaire avec Océane. Océane est toute en couleur, elle rayonne et fait rayonner Alice. Une belle amitié !

En résumé: Un bon livre pour enfant (8 à 12 ans) ! Une amitié extraordinaire et un monde merveilleux à découvrir !

Notation 15/20 !

NB : j’essaie de devenir un partenaire de Amazon donc si vous êtes intéressé, pourriez vous utiliser le lien d’achat.

8 commentaires sur « Sœurs de Cœur de SALLA SIMUKKA »

  1. Ça n’est pas mon type de roman mais je suis du même avis que toi concernant la couverture, les éditions ont fait du très bon travail ! L’histoire peut vraiment plaire aux jeunes lecteur.rice.s, surtout lectrices d’ailleurs je pense…

Laisser un commentaire