Coucou tout le monde,

Voici un extrait du livre que je suis en train de lire : Le condamné de Noël de Anne Perry :

– Dai Tregarron. Je dirais volontiers “à votre service”, seulement, je ne sers pas à grand chose. Je suis poète, philosophe et grand buveur de vie… Et de bon whisky, les rares fois où j’en trouve ! Et un amoureux de la beauté, devrais-je ajouter, que ce soit dans la musique, un soleil couchant qui embrase le ciel ou chez une belle femme. La société me considère comme un blasphémateur, et les gens se réjouissent du frisson d’horreur qu’ils s’autorisent quand on prononce mon nom. Mais je suis en violent désaccord. A mes yeux, le seul véritable blasphème est l’ingratitude, penser que le monde magnifique qu’à créer le Tout-Puissant n’a aucune valeur. Il est pourtant d’une valeur infinie, si précieux qu’il vous brise le cœur, et si fuyant que l’éternité n’est qu’un commencement.

Un personnage fort intéressant, je trouve.

J’espère que cet extrait vous aura plu.

Publicités

2 commentaires sur « Rendez-vous fragement de livre#59 »

Laisser un commentaire