Synopsis :

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 l’après-midi. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

Une petite écoute 🙂 :

Mon avis :

A ma plus grande surprise, j’ai bien aimé ce livre. 

Un scénario intriguant et terrifiant 

C’est une histoire sombre, ne serait-ce que par les sujets abordés : l’alcoolisme, la dépendance, l’addiction, les facteurs sociales de l’alcoolisme (les réactions de l’entourage, l’isolement)… Cela ne me fait pas beaucoup sortir de mes cours de pharmacie, dis donc ! 

Malheureusement, tout ça est encore d’actualité, je le vois souvent à la fac où le but dans une soirée est de finir en PLS (Position latérale de sécurité) et c’est une fac de santé. Mais où va le monde! Fin du petit coup de gueule. 

Autre sujet abordé : le voyeurisme. On est une société qui avec les médias, les actualités a un côté très voyeur et malsain. Les fans qui se renseignent sur leur célébrité préféré, est-ce une forme de voyeurisme ? Heureusement nous n’avons pas encore atteint le niveau de Rachel notre protagoniste. L’auteure pousse donc cet aspect voyeur un peu à l’extrême, je pense pour faire réagir son lecteur. 

Les paroles de cette chanson me font un peu penser à Rachel. 

Rachel, parlons-en !

Rachel est donc depuis 2 ans seule, divorcé, sans emploi et alcoolique. Elle vit en collocation et sa collocataire n’est pas au courant qu’elle a perdu son travail. Donc tous les matins 8h, elle prend le train pour se rendre au travail qu’elle a perdu. Et tous les matins le train s’arrête devant l’appartement d’un couple qu’elle a pris le plaisir à observer à chaque fois que le train s’arrête. Elle a la sensation de les connaitre depuis le temps, elle leur a même donné des prénoms : Jess et Jason. Mais un jour tout bascule, ce couple idyllique se transforme sous les yeux de Rachel en mascarade Jess trompe Jason. Puis quelques jours plus tard, Jess a disparu. Rachel va-t-elle intervenir, dire ce qu’elle a vu ? De simple observatrice deviendra-t-elle actrice? Un témoin alcoolique peut-il être pris au sérieux?  

Le voyeurisme de Rachel mais le lecteur mal à l’aise. 

Pour moi, c’est un point qui a un peu freiné ma lecture car poussé à l’extrême, c’est quand même très dérangeant. Si c’était le but de l’auteure comme je le pense, alors elle a réussi. Mais certaines pensées plus enfantines, plus innocentes sont aussi les miennes. Je pense notamment aux faites que quand elle voit un paquet de vêtement abandonné, elle imagine leur histoire. Ou encore quand elle regarde un avion, elle essaye de deviner leur destination. Cela vous ait-il déjà arriver ? 

Une enquête un peu atypique !

Tout d’abord, il n’est pas question d’inspecteur encore moins d’indice mais plus de personne. Rachel ne s’invente pas en Colombo, en tout cas, c’est un aspect assez intéressant. ça change

Différents points de vue féminin !

L’histoire se déroule à travers le regard de trois femmes Megan (la disparue), Anna (la femme de Tom) et Rachel. C’était intéressant de voire leur différent point de vue. C’est aussi un plus pour l’enquête car cela maintient la.e. lectrice.eur. dans le flou et apporte le suspense. Cependant, c’est à des temps différents, Megan, on la suit avant sa disparition. Les changements de temps m’ont parfois embrouiller. C’est quand même une bonne idée. 

J’ai eu un peu de mal avec les personnages féminins. C’est vraiment difficile pour s’attacher aux personnages. 

La plume de l’auteur bien dosée !

Il y a des descriptions c’est vrai, elles sont fluides rythmés par les dialogues. Donc il n’y a pas de lourdeur dans le récit. 

Pourquoi ce n’est pas un coup de cœur? 

Je me suis laissée assez vite happée par l’histoire, les événements au début s’enchaînent assez rapidement. Sauf qu’il y a un ralentissement de rythme au bout de 200 pages, je ne repoussait plus l’heure de dormir. J’ai trouvé qu’on tournait un peu autour du pot. De plus, j’ai trouvé le ou la coupable au moins 150 pages avant le dénouement

En résumé : un bon livre original dans le choix de narration, dans les thèmes abordées. Il aurait par contre gagné à être écourté. 

Notation : 15/20

NB : j’essaie de devenir un partenaire de Amazon donc si vous êtes intéressé, pourriez vous utiliser le lien d’achat.

Publicités

11 commentaires sur « La fille du train de PAULA HAWKINS »

  1. Faut vraiment que je me le trouve ce bouquin.
    Il est dans ma wish-list depuis un sacré moment et je viens de voir sa moyenne et surtout, le nombre de votes et je suis scié.
    J’ai une bourse aux livres à la fin de la semaine dans ma ville, je vais ouvrir les yeux 🙂

  2. Il est vrai que le/la coupable se trouve assez facilement. Perso ce qui m’a le plus dérangé dans ce roman c’est le fait que Rachel soit complètement ravagée. Je n’avais pas l’habitude de suivre un personnage comme ça.

    1. Contente que mon avis t’ait donnée envie de te lancer.
      Personnellement, ça faisait 1 an qu’il était en dormance dans ma PAL. J’avais tellement peur d’être déçue car après en avoir entendu que du bien, il y a eu beaucoup d’avis négatif. J’ai tellement hésité et puis j’ai sauté le pas. Et j’ai été agréablement surprise. Je ne sais pas si je lirais la suite par contre. 🙂

      1. En tout cas je sais que je veux lire le livre avant de voir le film ça c’est clair … Mais tant que j’ai pas attaqué la lecture rien n’est gagné pour un bouquin que j’ai pas encore retiré de ma PAL 😂
        Mais je le sens bien là !!! Cette année c’est la bonne 💪🏼

Laisser un commentaire