Synopsis :

Une femme est tombée d’un pont sur une voiture. Selon un témoin, elle aurait été poussée. L’enquête conduit Pia Kirchhoff et Oliver von Bodenstein à Altenhain où la victime, Rita Cramer, a vécu avant son divorce d’avec un certain Hartmut Sartorius. Onze ans plus tôt, deux jeunes filles du village avaient disparu sans laisser de trace. Sur la foi de maigres indices, un garçon de vingt ans, Tobias Sartorius, avait été arrêté et condamné à dix ans de prison. 
Or, depuis quelques jours, Tobias est revenu chez son père à Altenhain… Dans le village, Pia et Bodenstein se heurtent à un mur de silence. Mais bientôt une autre jeune fille disparaît et les habitants accusent Tobias Sartorius, même si ce dernier a toujours clamé son innocence. Les preuves manquent, la police piétine et certains villageois semblent bien décidés à prendre les choses en main.

Un extrait en guise d’hors d’oeuvre :

Pia haussa les épaules et se retourna. Une voiture cahotait sur le béton défoncé. Des mauvaises herbes avaient envahi chaque fissure et avaient transformé la piste autrefois lisse en une succession de bosses. Depuis la fermeture de l’aéroport, la nature prouvait de façon impressionnante qu’elle était capable de vaincre à nouveau tous les obstacles crées par l’homme. Pia laissa le chef de chantier à ses lamentations et se dirigea vers la Mercedes argentée qui s’était arrêtée à côté des véhicules de la police.

– Tu en as mis du temps, dit-elle en accueillant fraîchement son ex-mari. Ce sera ta faute si j’ai attrapé un rhume.

Le Dr Henning Kirchhoff, directeur suppléant de l’institut médicolégal de Francfort ne se laisse pas bousculer. En toute sérénité, il enfila la combinaison de protection obligatoire, échangea ses étincelantes chaussure noire pour des bottes en caoutchouc et rabattit sa capuche.

– Je faisais cours, répondit-il. Ensuite je suis tombé dans un embouteillage près de Messe. Excuse-moi. Qu’est-ce qu’on a ?

– Un squelette dans une des anciennes cuves de carburant. L’entreprise de démolition l’a trouvé, il y a environ deux heures.

Mon avis :

Tobias est à peine sorti de prison où il était incarcéré pour deux meurtres dont il n’est pas sûr d’être le coupable. Il va retourner voir son père, lui dire bonjour en tant qu’Homme libre, puis construire sa petite vie ailleurs. Enfin tel était le programme. Cependant une fois chez son père à Altenhain, il voit un homme détruit, une loque et sa maison n’est pas en meilleur état. Tobias ne se sent pas de laisser son père comme ça. Il va donc rester dans ce petit village d’Altenhain où tout le monde se connait. Et son retour n’est pas vu du meilleur œil.

La disparition d’une jeune fille ne va pas aider! Tobias serait-il coupable ? En tout cas, son casier ne l’aide pas.

C’est une excellente lecture !

Nele Neuhaus a une plume fluide, entraînante et addictive. Le découpage de l’enquête en jour fait son effet, il instaure un rythme et nous tient en haleine. C’est une brillante idée ! Seul petit défaut s’est que la transition entre les différents personnages _ point de vue_ n’est pas toujours évidente. Mais je chipote un peu.

Un suspens haletant !

L’enquête est marquée de rebondissements sans que cela l’essouffle. Le dénouement ou les révélations sont surprenantes tout en étant plausible. Le début laisse supposer qu’il n’y a qu’un seul suspect dans le village. Mais, plus j’ai avancé dans l’histoire, plus il y avait de suspects potentiels.

Un suspect attachant !

Tobias est un de mes personnages préférés dans cette affaire. Il reste au près de son père malgré les risques qu’il encoure. Il doute de lui, de sa gentillesse, mais aussi de sa part d’ombre. Il avait soutenu être innocent, mais en sortant de prison, il n’en est plus si sûre. Il est vulnérable et humain. J’ai adoré ce personnage très ambiguë.

Pour les autres personnages, j’ai eu un peu plus de mal à m’attacher à eux. Je le mets sur le compte que j’ai commencé la saga avec le tome 3 et que j’ai pris l’histoire personnelle des enquêteurs en cours de route.

Un paysage adapté !

C’est un paysage triste et ombragé. Il pleut souvent, les nuages sont souvent chargés. Ces détails ont pour moi apporté un plus à l’enquête: une profondeur. Ils la rendent plus réelle.

En résumé : une enquête addictive, pleine de rebondissement avec un présumé coupable plus qu’attachant.

Notation : 18/20

NB : j’essaie de devenir un partenaire de Amazon donc si vous êtes intéressé, pourriez vous utiliser le lien d’achat.

7 commentaires sur « Blanche-Neige doit mourir de NELE NEUHAUS »

  1. Super chouette ! J’aime beaucoup les romans policiers scandinaves, et Babel noir en propose toujours une sélection intéressante. La couverture du livre est sublime.
    La façon dont tu as agencé ton article est vraiment très belle, j’aime beaucoup ton choix de couper par des bandes de couleur, ça permet une meilleure lisibilité et ton article est donc aéré. Top !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s