Synopsis du Tome 1 :

Tsugumi Kawana est une jeune femme de 26 ans qui travaille dans une boîte de design d’intérieur. Lors d’une soirée d’un client tenant une boîte d’architecte, elle va tomber nez à nez avec son premier amour et confident quand elle était au lycée : Ayukawa. La jeune fille semble très vite retomber sous son charme. Mais lorsque ce dernier décide de partir, elle va alors se rendre compte que quelque chose a changé. En effet, Ayukawa est en fauteuil roulant à présent.

Mon avis :

Ce manga_shojo_ se démarque des autres, alors oui, il y a un triangle amoureux… Cependant, ce triangle amoureux est très différent de ce que l’on peut rencontrer. Il y a bien deux garçons amoureux d’une fille, mais pas de coup bas entre eux, c’est à la loyal. Je dirais même qu’il n’y a pas de bataille. Kawana est libre de choisir.

Cette romance connait de vrais obstacles : l’handicap de l’un, la peur de trop se reposer sur l’autre d’être un poids, de ne pas savoir gérer l’handicap de l’autre surtout niveau santé, l’acceptation de l’handicap… Le regard de la famille, des ami.e.s tout ça prend de son importance dans cette romance.

La Mangaka va droit au but quand il s’agit de problème de santé lié à l’handicap. Elle en parle sans détour. Elle n’est pas là pour nous coocooner. D’ailleurs, il lui a été reproché de faire un manga triste. J’ai envie de dire c’est quand même très difficile de faire une histoire mielleuse, quand on parle de handicap. Cette histoire va vous tirer des larmes, elle est riche en émotion. Et c’est justement son point fort selon moi.

Je me suis laissée happer à tel point que j’ai failli loupé mon arrêt. Heureusement, c’était le dernier ! J’aurais pu retourné vers Châtelet. :S

Les dessins sont superbes, ils allient douceur et sensibilité, un contraste et le reflet de l’histoire.

Les deux personnages sont extrêmement attachants. Je me suis facilement identifiée à eux. De ce fait, je n’ai pas pu m’empêcher de me mettre à la place de Kawana. Je me demandais : comment je réagirais à sa place ? Les décisions qu’elle a prise serait-elle les miennes ? N’ayant pas de réponse, je ne peux pas la juger sur ses décisions.

Ce tome 5 est superbe, c’est sans doute le plus triste mais aussi le plus riche en émotion. C’est pour moi, un coup de cœur : mon tome préféré pour le moment.

En résumé : Ce tome est un coup de cœur triste certes, mais il transpire de sentiment, d’émotion.

Notation : 20/20 Coup de cœur !

NB : j’essaie de devenir un partenaire de Amazon donc si vous êtes intéressé, pourriez vous utiliser le lien d’achat.

Publicités

7 commentaires sur « Perfect World tome 5 de RIE ARUGA »

  1. J’ai mis un j’aime après avoir lu l’article, mais j’aurai pu me passer de ma lecture et juste mettre un j’aime parce que … J’ADOOOOREEEEE CETTE SERIEEEEE !!!
    Oui je suis folle, mais dès qu’Ayukawa est dans les parrages, je suis sur un petit nuage tant j’aime cette série, je la trouve parfaite. Oui elle est triste, mais comme tu le dis si bien, ça serait compliqué de faire de l’humour sur le thème du handicap !
    Il me reste que deux tomes à lire et je sais déjà que je vais verser une (ou plusieurs ^^) petite larme quand la série arrivera à sa conclusion :/

      1. Trop ! C’est intéressant un shojo où les protagonistes ne sortent pas réellement ensemble, mais là j’en ai assez je veux mon “et ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants” ><

Laisser un commentaire