2014. L’hiver est le plus froid que Crystal Lake ait jamais connu. Cette petite ville paisible proche de Chicago semble pétrifiée, mais la neige et le blizzard ne sont pas les seuls coupables. Depuis un mois, quatre fillettes se sont volatilisées. Les habitants sont sous le choc. Ce matin-là, Joe Lasko s’équipe pour une énième battue dans les bois gelés lorsqu’on lui dépose un paquet. Dedans repose une poupée, une magnifique poupée aux cheveux longs et roux, comme sa fille Lieserl disparue. Comble de l’horreur : la poupée est vêtue exactement comme Lieserl le jour où elle s’est volatilisée. Ce matin de février 2014, toutes les familles des fillettes vont recevoir une poupée. C’en est trop pour Joe. Ce jeune divorcé n’a plus que Lieserl dans sa vie. Il décide de mener sa propre enquête, aidé par Eva Sportis, une détective privée dont il était secrètement amoureux des années plus tôt. Eva comprend très vite que l’affaire la dépasse et appelle à l’aide Hanah Baxter, son ancienne prof de fac, la célèbre et charismatique profileuse et son inséparable pendule. Hanah réalise au fil de l’enquête que quelque part, dans Crystal Lake, quelqu’un s’en prend aux enfants depuis très longtemps. Les détient-il prisonniers ? Sont-ils encore en vie ? Un criminel maintes fois condamné semble être le coupable tout indiqué, pourtant Hanah, Eva et Joe sont persuadés que la police se trompe de coupable.

Extrait en guise d’amuse gueule :

Mon avis :

Une bonne surprise !!

Ce fut une bonne surprise, malgré un début assez laborieux, avec des descriptions de personnages un peu brouillonne parfois. Heureusement, ce n’est pas le cas de toutes. Ce polar m’a pris un peu de court parce que, justement, vu ce début, je m’attendais à une suite tout aussi laborieuse, voir à abandonner ma lecture. Finalement, l’enquête est rondement menée. Elle est prenante, originale… Parfois les moyens d’enquête frôlent le surnaturel. C’est un point que j’ai bien aimé.

Un thème particulier : l’enlèvement d’enfant !

Un thème qui peut faire peur mais je vous rassure votre cœur se serre d’angoisse pour eux mais pas de scène, de descriptions trop trash ou glauque. Je ne suis pas une âme ultra sensible donc argument à manier avec précaution. L’envie de retrouver ses enfants ne m’a pas quitté une seule seconde. L’addiction s’est installée et ne m’a plus quittée.

Un titre très attirant!♥

Mon choix à porter sur ce livre à cause du titre, je le trouvais poétique et très imagé. En plus pour mon plus grand plaisir, il n’est pas sans signification. C’est un point que j’aime beaucoup quand les titres de livres sont représentatif et vous ? Les descriptions de paysages de l’auteure sont comme le titre poétique et imagées.

Personnages avec des atomes crochus !

J’ai plutôt bien accroché aux personnages, surtout au père de Liesel, Joe Lasko, un médecin célibataire rempli d’amour pour sa fille. Elle est son univers, elle a disparu, il est effondré, mais près à lutter pour elle. C’est tellement beau. Il a heureusement pas fait les frais des descriptions cahoteuses de l’auteure. Eva Sportis est un personnage entier qui a envie d’aider son ami d’enfance, ça tombe bien car elle est détective. Leur duo repose sur une volonté d’aider d’un coté et de l’autre un sentiment de solitude colmater.

Hannah Baxter par contre n’a pas été épargné par ses descriptions cahoteuses. Je pense que ça explique m’a difficulté à m’attacher à elle. Puis au fil des pages, j’ai commencé à l’apprécier et elle m’a même un peu ébloui. Elle n’a pas froid aux yeux mais elle n’est pas non plus invincible. Et ces méthodes d’enquête ne sont pas traditionnel, comme je le disais plus haut, elles frôlent le paranormal. Tout ce mélange rend le personnage mystérieux et intéressant.

En résumé : Un bon livre et une bonne surprise, ne vous arrêtez pas aux descriptions de l’auteure déroutante et continuez votre lecture car l’enquête en vaut la peine. Elle est prenante et originale.

N.B. : C’est un second tome, je n’ai pas lu le premier et ce ne m’a pas plus dérangé que ça.

Notation : 15/20

Publicités

5 commentaires sur « Quand la neige danse de SONJA DELZONGLE »

  1. J’ai bien aimé les deux premiers livres que j’ai lu de Sonja Delzongle “Boréal” et “Dust” (le premier tome de la trilogie Hannah Baxter). Je ne sais pas si c’est le cas pour celui-ci mais dans ces deux romans elle utilise avec intelligence des faits d’actualité (elle a été journaliste) pour enrichir son intrigue : réchauffement climatique dans le premier et le massacre des albinos à cause d’antiques superstitions dans le deuxième. Et, même si je n’aime généralement pas le mélange thriller/fantastique, sous sa plume ça passe parce qu’elle n’en rajoute pas trop. Une auteure que je vais continuer à découvrir !

Laisser un commentaire