Coucou tout le monde,

Voici un extrait du livre que je suis en train de lire Les âmes englouties de Susanne Jansson :

Pour elle, son corps était un organisme rempli de compost. Comme n’importe quelle espèce de plante ou d’animal. Ça lui donnait un sentiment de liberté totale. Semblable à un chuchotement venu d’en haut, venu de l’intérieur, lui disant de lâcher prise. L’espace d’un instant, elle s’était sentie comme une feuille qui se détachait d’une branche pour virevolter dans les airs avant de tomber sur le sol où le processus de décomposition prendrait le relais.

Libre de tomber.

Comme une simple feuille.

Apprends-moi à pourrir comme une simple feuille, écrivait un poète.

Maya n’avait même pas eu à apprendre. Elle avait des dispositions naturelles pour ça.

Je trouve que c’est une belle comparaison la vieillesse avec les feuilles d’automnes. Vous ne trouvez pas ?

Bonne lecture et bonne journée ♥

Publicités

4 commentaires sur « Rendez-vous fragment de livre #66 »

Répondre à Univers parallèles de Millina Annuler la réponse.