Coucou tout le monde, aujourd’hui je vous présente les trois premiers paragraphes du livre que je viens de commencer 3 secondes de Anders Roslund et Borge Hellstrom :

Une heure avant minuit.

C’était la fin du printemps, mais il faisait plus sombre qu’il ne l’aurait cru. Sans doute à cause de cette eau presque noire, en dessous, véritable membrane dissimulant un abîme insondable.

Il n’aimait pas les bateaux, mais peut-être était-ce la mer qu’il ne comprenait pas. Il frissonnait toujours quand le vent soufflait comme ce jour-là et que Swinoujscie disparaissait lentement à l’horizon. Comme d’habitude, ses mains serraient fermement la lisse, tandis qu’il attendait que les maisons cessent d’être des maisons mais seulement de petits carrés avalés par l’obscurité qui croissait autour de lui.

J’espère que ce paragraphe aura titillé votre intérêt, votre curiosité…

Je n’ai pas énormément avancé mais le début promet de l’action et des rebondissements. Je vous en dirais plus quand j’aurais fini le livre ;).

Bonne lecture ♥

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s