Surgie des tourbières scandinaves, une nouvelle voix du polar nordique
Pour travailler à sa thèse de biologie, Nathalie retourne vivre dans sa région natale, au coeur d’une Suède humide et reculée. Dans la petite maison qu’elle habite en forêt, elle se laisse rappeler à son enfance douloureuse, à l’époque où la disparition de la jeune Tracy avait inauguré une succession de drames. Un jour, un cadavre est retrouvé dans la tourbière. Dix années auparavant, déjà, une jeune fille momifiée avait été découverte au même endroit. Bientôt, de nouveaux cadavres affleurent. Alors que la police se met en quête d’un serial killer, Göran, ancien professeur de physique, est convaincu que l’endroit est peuplé de revenants. Cette théorie intrigue aussi Maya, photographe judiciaire. Les trajectoires de Nathalie et de ces deux enquêteurs de l’ombre vont se mêler… et de nombreux secrets seront déterrés.

Extrait en guise d’avant goût :

Selon Göran, les gens du coin vivaient depuis des siècles avec cette connaissance qui se transmettait de génération en génération. Des histoires racontaient même la manière dont les locaux cherchaient désespérément à apaiser les revenants en faisant en sorte qu’ils soient rassasiés. Mais ce n’était naturellement pas quelque chose dont on parlait à haute voix. Il était tout de même question d’offrir des gens aux dieux. De sacrifier des visiteurs inconnus. Il se disait par exemple que plusieurs villageois avaient tué un collecteur d’impôts et insisté pour l’enterrer dans la tourbière en tant qu’offrande.

Mon avis :

Une excellente lecture !

Ce livre est une superbe lecture, elle est original, empreinte de mystère et de suspense. Le décors se plante assez lentement laissant le mystère plané, les réponses viennent en tant et en heure, elles sonnent justes. J’ai dévoré ce roman.

Un scénario assez original!

Nathalie, la protagoniste est une jeune biologiste qui écrit sa thèse sur les tourbières scandinaves. Elle se lie à un jeune homme étudiant en art, Johannes. Seulement, il se fait agresser. Cet incident fait resurgir des ombres du passé : des personnes ont disparu dans la tourbière depuis des années comme le déclare Göran (un habitant que tout le monde croit fou). Serait-on sur les traces d’un serial killer ? Ce meurtre avorté donnerait-il lieu à une seconde tentative? Pourquoi Nathalie est attiré par sa ville natal autant qu’elle l’a fuit ?

Le scénario original commence par l’accident de Johannes puis on a un flashback sur l’arrivée de Nathalie dans son village natale jusqu’à l’accident. L’auteure commence avec un élément accrocheur et elle nous fait poiroter, elle a su créer l’attente, l’addiction avec ce scénario. Un peu déroutant, c’est vrai, mais efficace.

Comme vous l’aurez compris, le mystère est là et le suspense aussi. L’histoire connait de nombreux rebondissements sans qu’elle s’essouffle. Je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer. C’est vrai l’enquête met du temps à venir, cela m’a plut, ça change par rapport aux autres policiers que j’ai pu lire. L’auteure prend le temps de poser son décors de créer le mystère, de nous présenter les personnages sans trop en dévoiler.

Deux éléments qui m’ont plu !

Si vous êtes comme moi amatrice de série policière vous aurait remarqué, qu’il y a souvent un photographe sur les scènes de crime. L’auteure a décidé de lui donner de l’importance. Et c’est réussi la photographe Maya est partagé entre le crime et l’art, les deux se lient et se délient. Son esprit artistique remarque les infimes détails et la rende importante. J’ai beaucoup apprécié ce personnage pleine de délicatesse et sans jugement comment ne pas s’attacher à elle.

La tourbière, cette tombe naturelle, elle a conservé des corps comme celui d’une jeune fille la depuis 300 ans avant JC, plutôt bien conservé. Elle est comme “un personnage à part entière” (expression utilisé par un membre de booknode que je trouve très juste). C’est juste superbe. Elle a une présence comme si elle était le mal et le bien en même temps.

La couverture est très bien choisie, elle est en accord avec le roman.

En résumé : Un thriller intense, addictif et plein de surprise.

Note : 18/20

Je remercie Netgalley et les éditions Presses de la cité.

2 commentaires sur « Les âmes englouties de SUSANNE JANSSON »

Laisser un commentaire