Pas de résumé pour une raison qui vous sera expliqué plus bas.

Extrait en guise d’avant-gout :


– Grens ? Qu’est-ce que tu fabriques ?
Ewert Grens s’était endormi sur le sol, derrière le sofa en velours brun, le dossier posé sur le ventre.
– On avait rendez-vous. C’était toi qui voulais que ce soit de bonne heure.
Je suppose que tu as passé toute la nuit allongé là ?

Il avait un peu mal au dos. Le sol avait été plus dur, cette fois.
– C’est pas tes oignons.
Il roula sur le côté puis se hissa avec l’aide de l’accoudoir du sofa. Le monde tournait un peu.
– Comment ça va ?
– C’est pas tes oignons non plus.

Mon avis :

Un avis partagé, sans de vrai jugement !

Je ne peux pas dire que j’ai aimé mais je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé. C’est un roman d’espionnage, un thème où je suis une novice. Je n’en ai pas lu beaucoup jusqu’à maintenant : deux ou trois de Robert Ludlum (Saga Jason Borne).

Je vais faire une chronique un peu particulière, je vais vous présenter les points positif et les points négatif.

Les points positifs !

  • Les auteurs traitent des crimes organisées de notre époque, de réseaux de drogues européen, surtout de l’Europe du Nord. Ils sont traités et j’ai pu apprécier le travail de documentation qu’il y a derrière même si je vous avoue avoir été parfois un peu perdue.
  • Il est prenant plus sur la deuxième partie, il happe aussi dans la première partie mais de façon un peu irrégulière, peut-être est-ce due à mon mood (=humeur comme dise les anglais) ou au résumé un peu trop spoilant. La deuxième partie est pleine d’action, le suspense est plus présent ainsi que les rebondissements.
  • Une description pour chaque journée! Une chronologie précise qui permet de suivre et de mieux se représenter les événements.
  • Un titre qui a un sens.

Les points négatifs !

  • Le récit est lent et certaines actions me sont restées incomprise. J’ai d’ailleurs failli abandonner une ou deux fois à cause de ça. Mais je voulais quand même savoir la fin et c’est un cliffhanger : « suite au prochaine épisode ».
  • Je me suis attachée à un seul personnage de tout le roman ce qui est relativement peu.
  • Un résumé qui spoile la moitié sinon plus du livre. J’ai horreur de ça ce qui explique peut-être mon ennuie du début.

Résumé personnel !

Je fais ce résumé car comme dit et répété précédemment, le résumé de l’éditeur est très spoilant, ce qui est dommage.

Piett Hoffman, un infiltré de la police dans la Wotjek, la mafia de l’Europe du Nord. Seulement les choses tournent mal et il se rend complice d’un meurtre. Sera-t-il arrêté ou continuera-t-il son infiltration pour démanteler un réseau de drogue de grande envergure ?

En parallele, Ewert Grens, un policier de la vieille école enquête sur un meurtre d’un acheteur danois sans doute lié à un trafic de drogue. Il cherche le coupable. Les deux événements serait-il lié ? Qui est ce mystérieux inconnu qui a signalé le meurtre ? Le coupable ?

En résumé : une lecture mitigée, avec des hauts, des bas, et une deuxième partie plus prometteuse et plus mouvementée. ATTENTION NE PAS LIRE LA QUATRIEME DE COUVERTURE !

Notation : 12/20

NB : Merci à ma cousine pour sa relecture et pour avoir pris le temps de corriger mes fautes d’orthographes.

Un commentaire sur « 3 secondes de ANDERS ROSLUND ET BORGE HELLSTROM »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s