Mon avis :

Une lecture mitigée !

Ce manga est comme un prélude, la mangaka pose les fondements de son histoire. Je n’ai pas ressenti de réel entrain pour l’histoire. L’histoire ressemble à un conte d’hiver, un peu mystique. C’est l’histoire d’une jeune femme, Susumu, qui cherche le mari parfait. Tout en ce composant un rôle de femme parfaite, mais les hommes finissent toujours par se détourner d’elle. Et elle disparaît!

Un manque émotionnel voulu ou pas !

Mon petit résumé vous aura mis un peu au parfum. La façon dont elle passe à autre chose alors que son petit copain la trompe, m’a donné une sensation de vide, pas très agréable. On dirait que l’on a à faire à un monstre de glace, je pense que c’est voulu mais je ne marche pas. Je suis comme vous le savez motiver par les émotions, les sentiments et je ne me suis pas retrouvée dans cette histoire.

Un petit peu de mystère malgré tout !

Chaque chapitre est un peu répétitif, cela m’a fait penser à un de mes premiers mangas La fille des enfers de Eto Miyuki. Il n’y a pas de réelle nouveauté, seulement une impression que la mangaka nous donne les clés pour une énigme à venir. C’est une chose qui m’avait manqué dans La fille des enfers. Cela introduit une petite addiction au manga.

Une fin ouverte ou second tome à venir !

La fin laisse penser qu’il y aura un tome 2, mais je ne sais pas s’il est réellement prévue. En tout cas si elle sort, je le lirais peut-être car si ce manga n’était pas des plus prenants, il reste une part de mystère que j’aimerais bien élucider.

Les dessins !

Ce conte pour moi vise un public plutôt adulte (c’est un Josei) et pourtant les dessins sont enfantin. Les visages sont ronds et innocents. Je trouve que c’est assez décalée et je n’ai pas apprécié ce contraste.

Un plus culturel !

C’est inspiré d’un conte Japonnais, et du coup une découverte culturelle instructive. Il est dépaysant. J’ai l’impression que cette femme, Susumu, est plus proche du démon que de la femme. Elle m’a fait un peu pensé à Kikyo dans Inuyasha.

En résumé : une lecture mitigé, dépaysante, assez répétitive avec un manque de sentiment : une sensation de vide !

Notation 10/20

Un commentaire sur « Snow Illusion de ICORI ANDO »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s