Certaine de surpasser sa mère, Kasane se plonge corps et âme dans le rôle de lady Macbeth. Mais à l’image de la reine maudite, la jeune femme est sujette à d’inquiétantes hallucinations qui lui font perdre confiance en elle…

Pour l’aider à remonter sur les planches, Nogiku accepte d’emménager chez elle, dans le but inavoué de mettre ses plans à exécution sans que sa sœur ne se doute de rien. Seulement, cette sollicitude feinte n’échappe pas à Kingo Habuta, qui décide alors de mener l’enquête…

Mon avis : attention, spoil!!

J’ai vraiment adoré!!!

Depuis le début du manga, j’attends impatiemment les révélations sur la mère de Kasane. Comment est-elle devenue une aussi bonne actrice ? Comment elle est devenue Sukeyo Fuchi ? Qui est-elle ? Comment a-t-elle obtenu le rouge à lèvres ? Les réponses sont enfin à l’ordre du jour, en partie. Je n’en revelerai pas plus, si ce n’est que c’est grisant.

Ce tome est superbe, il se démarque vraiment des autres tomes. Ils commençaient à devenir quelques peu redondant. J’avais besoin de ce tome pour “relancer la flamme”. Il y a enfin des révélations, sur la naissance de Kasane…

J’avais besoin de réponses.

Les maningances de Nogiku rendent ce tome encore plus addictif et prenant, reussira-t-elle à faire tomber Kasane ?

En résumé : Un tome addictif, plein de révélation et avec des dessins toujours magnifiques.

Notation : 18/20

Publicités

Un commentaire sur « Kasane, la voleuse de visage T9 de DARUMA MATSUURA »

Laisser un commentaire