Cher.e.s voyageur.e.s

Je vous présente les deux premiers paragraphe de La prisonnière du Diable de Mireille Calmel

Vésubie

Combe d’Utelle

20 juin 1494

Cinq heures de l’après-midi Les jolis traits de Myriam se déformèrent dans une grimace fataliste. Elle porta une main à son ventre tendu, en caressa la pointe pour apaiser les mouvements incessants de l’enfant qu’elle portait. Son œil gris-vert, en amande, passa d’un modeste tas de monnaie à l’autre.

Recompter ne servira à rien. Il n’y a pas assez, soupira-t-elle en relevant la tête de la table sur laquelle son pécule était étalé.

Une larme piqua ses prunelles.

J’espère que ce premier paragraphe vous aura plu. Je vous souhaite d’excellentes lectures et à bientôt, j’espère.

Publicités

Laisser un commentaire