Tout oppose Marie-Douce et Laura. L’une est effacée, l’autre, populaire. Marie-Douce rêve de ressembler à Laura et d’en devenir l’amie; Laura, pour sa part, n’a pas du tout envie de lui adresser la parole. Pourtant, le destin les rassemble malgré elles lorsque la mère de Laura et le père de Marie-Douce décident d’unir leur vie. Désormais forcées à partager la même chambre, les deux filles devront s’adapter à cette situation qui leur semble impossible. Lorsque Laura déclare la guerre froide à Marie-Douce, un amie commun, le beau Corentin Coeur-de-Lion, se retrouve au coeur de la bataille, d’autant plus qu’il est amoureux de l’une d’elles…

En guise d’avant-goût :

Ses amitié semblent ardues. Par exemple, les disputes entre elle et sa meilleure amie Erica St-Onge sont spectaculaires. On les entend se chamailler à des kilomètres à la ronde. Des “Pourquoi tu ne m’as rappelée?” ou “Tu le sais que je l’aime pas, elle!” – clamés surtout par Laura – parviennent souvent à mes oreilles. Des ennuis au paradis des filles populaires? Oh oui! Souvent! Et puis, dans la même journée, on les voit marcher ensemble dans la salle F, bras dessus bras dessous. Vient aussi avec la popularité le fait que tout le monde sait qui sont ses ennemies: la belle Alexandrine Dumais et son acolyte un peu bizarre, Clémentine Bougie. Cette guerre éternelle a commencé au primaire, lorsqu’Alex a failli empoisonner Laura (longue histoire) la première année.

Marie-Douce

Hé, woh, ce n’est pas comme si je ne connaissais pas déjà Marie-Douce, elle est dans ma classe ! Ça veut dire que si je l’avais voulue comme amie, ça ferait longtemps que ce serait fait. J’ai déjà Erica, Sabrina et Ève, pas besoin d’ajouter la fille plate à ma gang. Ah, les parents ! Ils ne savent jamais de quoi ils parlent. Allôôô! Arrêtez de nous matcher comme si on découvrait l’existence de l’autre!

Laura

Mon avis

Une bonne lecture! 

C’est une bonne lecture. J’ai mis un peu de temps à me laisser happer, un peu à cause de mon humeur et un peu à cause des personnages notamment de Laura Saint Amour. Elle est égoïste. Alors certes, son comportement peut s’expliquer mais quelle tête à claque. Ouhrf! 

Une trame efficace mais ordinaire! 

Alors ce n’est pas forcément du déjà lu mais plutôt du déjà-vu dans les films pour adolescent. Les parents de Laura et Marie-Douce aménage ensemble après un coup de foudre fulminant. Les deux jeunes filles sont le jour et la nuit. Elles sont amenées à cohabiter. Seulement c’est sans compter sur Laura. Elle n’a aucune envie de cette nouvelle famille ni de cette sœur trop gentil et trop parfaite. Trop de bonheur, trop c’est trop! Il y a surtout une ombre au tableau. Laura veut que son père revienne et qu’ils reforment une famille. Le père de Marie-Douce est une gêne. Elle va tout mettre en place pour détruire ce jeune couple. Et que la guerre commence !

La relation entre les deux demi-sœurs est plaisante parfois agaçante. Elle est jalonnée de joute verbal bien senti. La lecture en est plus vivante et prenante. 

L’auteure change de vocabulaire et de cadence en changeant de point de vue entre Marie-Douce et Laura (cf extrait ci dessus)

Une morale en plus d’un bon livre ! 

Ce livre en plus d’être drôle, a une morale. J’aime les livres qui ont un message caché. Il est assez évident. “Le bonheur est souvent tout près, il suffit d’ouvrir les yeux. “

Divers bons points! 

L’auteure est canadienne et a fait le choix de garder des expressions québécoises dans la version française. Ce choix m’a charmée et certaines expressions m’ont fait sourire.

La plume de Marie Potvin est immersive (les réticences du début mise de côté) enrichie par les portraits de Marie-Douce et Laura en début de chaque chapitre ainsi que les bulles de sms. 

En résumé:  un bon livre avec des personnages attachiants et une plume fluide et immersive. Un final inattendu !

Notation : 15/20

Publicités

Laisser un commentaire