Cher.e.s voyageur.e.s,

Le principe est de présenter une citation extraite de la page 31 de ma lecture en cours. La citation est sensée être une phrase. Je préfère que ce soit un peu plus long. Ce rendez-vous hebdomadaire a été créé par Les bavardages de Sophie. Je participerais à ce rendez-vous ponctuellement, quand l’occasion se présentera.

Voici un extrait de la page 31 de La Princetta et le capitaine de Anne-Laure Bondoux :

– C’est notre timide ! s’écria l’une, goguenarde.

– Comme il a l’air triste, ce soir! remarqua une autre.

– Hé ! s’esclaffa la troisième. Il est peut-être devenu fou : il parle tout seul !

Elles gloussèrent en voyant Orféus rougir de confusion. Avant qu’il n’ait le temps de disparaître, la plus jeune lui envoya un baiser effronté en disant :

– La prochaine fois, monte nous voir, au lieu nous espionner de loin !

Le cœur battant et le front moite, Orféus referma sa fenêtre avec précipitation. Ainsi, elles avaient remarqué sa présence, soir après soir, sans jamais rien laisser paraître ! Elles l’avaient même surnommé “notre timide” !

Publicités

Laisser un commentaire