Quand vengeance et sorcellerie s’entremêlent, seules demeurent la force et la passion.
Mai 1494, en Égypte.
Une roue de pierre tourne, gardée par un ordre secret.
Lorsqu’elle s’arrête, le nom de celui qui doit mourir apparaît sur la tranche.
Celui dont le diable s’est emparé et qui sera exécuté par l’Ordre.
La volonté de Dieu…

Juin 1494, à Utelle, sur les hauteurs de Nice.
Hersande règne sur le sanctuaire de Notre-Dame.
Elle reçoit enfin le billet délivré par la roue.
Mais lorsqu’elle lit le message, elle vacille.
Jamais ce nom n’aurait dû apparaître…

En guise d’avant-goût :

Elle attendit, le souffle retenu.

Rien ne bougea plus.

Elle cueillit le regard de Camilla. Comme elle, la sœur portière semblait perplexe.

Emplie de curiosité, elle se leva et s’en écarter délicatement le battant. Elle ne vit rien, dehors, que les dernières vapeurs sur les montages. La lande, devant elle, était paisible, aucun bruit inhabituel n’en perçait le silence. Pas même du côté des enclos avalés par le contre-jour.

Mon avis :

Une excellente lecture !

C’est une excellente lecture. Ce livre m’a apprivoisée, au tout début de ma lecture, j’étais un peu sceptique. Je ne savais pas sur quel pied danser, si j’allais aimer ou pas. Il faut dire que je lis très peu de livres sur la religion, le mystique voire le fanatisme, mêlé à un peu de fantaisie.

Une fiction historique inhabituelle !

Dans une contrée lointaine en Égypte, une roue tourne sans discontinuité. Une gardienne veille et attend le moment où elle s’arrêtera et désignera le serviteur du diable. La roue vecteur de Dieu les protégera. Elle s’arrête, le destin du serviteur du diable est scellé. Seulement, tout ne se passe pas comme prévu, la gardienne n’a pu transmettre le message qu’au prix de sa vie : événement inhabituel. Est-ce Dieu ou le diable qui s’exprime ?
Le message envoie le lecteur dans le petit village d’Utelle. Le village est comme une grande famille. Ce message pourrait bien tout bouleverser.

Des personnages aux milles dimensions !

Ils sont bien décrits, attachants, facile à se représenter mais ils gardent une face cachée. Une part d’ombre : qui sont les serviteurs de l’ordre ? Cette part d’ombre pousse le lecteur à soupçonner tout le monde, à quelques exceptions près. J’ai quelques personnages fétiches, notamment Myriam, une jeune mère veuve avec deux enfants et un autre en route. Elle est seule face aux dettes. Elle est courageuse envers et contre tout. Je l’admire. Camilla, une nonne rompue par la maladie et le deuil mais qui malgré tout, fait face à ses responsabilités avec force. Benoit aussi est très attachant, il est plein d’attentions pour Myriam. J’ai trouvé ça tellement touchant. Les personnages féminins sont forts et puissants.

Une réflexion sur l’ambiguïté entre le bien et le mal !

Dans ce roman, il est question de frontière entre le bien et le mal. À partir de quel moment peut-on dire qu’on fait le mal ou le bien ? Si on fait le mal pour un plus grand bien, fait-on vraiment le mal ? Bref, un thème qui m’a inspirée.

Un petit mot sur le style et …!

L’écriture de Mireille Calmel est riche, fluide et rythmée. Les chapitres s’enchaînent sans accrocs, ils ne sont ni trop longs ni trop courts, bien dosés.
J’ai notamment aimé que le titre colle à l’histoire. Par contre, je suis un peu moins fan de la couverture, je ne vois pas bien le lien avec l’histoire.

En résumé : une excellente lecture, riche en réflexions ! La religion y a une place importante, je dirais même essentielle, sans être dérangeante. lA.E LECTRICE.EUR EST LIBRE DE SE FAIRE SA PROPRE IDée. L’auteure a une plume fluide et légère avec des portraits de femmes courageuses et fortes.

Notation : 17/20

Je remercie les éditions XO pour ce service presse et Netgalley!

Publicités

5 commentaires sur « La prisonnière du diable de MIREILLE CALMEL »

  1. Cela fait très longtemps que je n’ai pas lu de romans de Mireille Calmel mais ta chronique m’a donné envie de me précipiter dans ma PAL pour en sortir un 🙈
    Je ne connais pas ce titre, il va falloir que j’y remédie, je suis intriguée 😁

      1. J’ai adoré les trois tomes de “Le Chant des Sorcières”! J’ai la suite “La Reine de lumière” qui attend sagement dans ma PAL.
        Je n’ai pas lu tous les livres de cette autrice mais je trouve qu’elle met en place des univers passionnants avec des personnages féminins qui ne se laissent pas marcher sur les pieds et qui savent prendre leur destin en main!
        J’espère que tu passeras un bon moment de lecture quand tu les liras!! 😀

Laisser un commentaire