Cher.e.s voyageur.e.s,

Le principe est de présenter une citation extraite de la page 31 de ma lecture en cours. La citation est sensée être une phrase. Je préfère que ce soit un peu plus long. Ce rendez-vous hebdomadaire a été créé par Les bavardages de Sophie. Je participerais à ce rendez-vous ponctuellement, quand l’occasion se présentera.

Voici un extrait de la page 31 de L’armée furieuse de Fred Vargas :

– Oh non. On dit forcément “biche” ou “hase” parce qu’on sait comment il est, Herbier. C’est un chasseur dégoûtant, c’est un malfaisant. Il tue rien que des femelles et des jeune, et puis des portées entières. Il tire même sur des femmes enceintes.

– Comment le savez-vous ?

– C’est tout le monde qui le sait. […]

– Il a donc des dizaines d’ennemis, madame Vendermot.

– C’est-à-dire surtout que personne ne le fréquente.

– Vous le pensez que des chasseurs voudraient le tuer ? C’est cela ? Ou bien des anti-chasseurs ?

– Oh non, commissaire. C’est bien autre chose qui l’a saisi.

Ce passage est intriguant et légèrement flippant.

Publicités

2 commentaires sur « Le mardi sur son 31 #5 »

Laisser un commentaire