*Amour * Étoiles * Poésie * Métaphysique*
________________________________
« Je m’endors sur une pensée, sur une certitude. Pour moi, l’amour n’est pas sur Terre, l’amour est dans les étoiles. »
_____________________________________

« Dans un monde à bout de souffle, un garçon et une fille se croisent, ouvrent leurs cœurs, se chérissent. Ils n’auraient jamais dû se rencontrer, mais l’univers en a décidé ainsi. Car la fille à un message pour le garçon. Un message d’avenir, un message d’amour. Acceptera-t-il de l’écouter et de s’offrir à la promesse apportée par la nuit ? »

« L’amour, c’est le cri de l’aurore. L’amour, c’est l’hymne de la nuit. »Victor Hugo

Le Monde. Lui. Elle. La Nuit.

Je l’ai remarqué il y a longtemps déjà.
Lui, le garçon toujours de côté. Celui qui ne veut pas se faire remarquer. Celui qui veut se faire ignorer. Celui qui ne veut pas parler.
Il ne regarde jamais devant lui, le garçon aux yeux sans cesse rivés au sol. La vie et le temps semblent glisser sur lui comme un jour de pluie. Gris, triste, mélancolique.
***
Il me parle de son enfance.
Il ne retient même pas ses larmes, n’est pas gêné de se laisser aller à sa douleur devant moi. On m’avait pourtant prévenue que les hommes se retenaient, qu’ils n’aimaient pas montrer leurs chagrins, que ça les faisait se sentir faibles, inférieurs. C’est idiot. En quoi ouvrir son cœur et parler de ses souffrances serait-il une marque de faiblesse ?
Le cœur a besoin de se relever. Il a besoin d’être rempli, il a besoin d’aimer. Il n’oublie pas, il ne remplace pas. Jamais. Mais il peut grossir. Encore. Encore. Encore. Pour accueillir. Pour se rengorger. Pour se fortifier. Pour exalter.
Le cœur grossit.
Encore. Encore.
Pour aimer.
Pour aimer sans limite.
Pour aimer jusqu’à l’infini, jusqu’à l’éternel.
Lui : le garçon cassé.
Elle : la fille des étoiles vêtue de couleurs.
La Nuit : la promesse de quelque chose de différent, de plus puissant, de plus grand.

En guise d’avant-goût :

Mon souffle, ma vie, mon être.
Ce matin, je me plaignais du vide de ma vie. Et voilà que, subitement, ma vie devient trop remplie. Remplie de joie, d’amour, de promesses.
Remplie d’elle, remplie d’Eux.
Ce jour-là, dans ce couloir bondé qui me donne la nausée, sur ce campus que je déteste, dans cette vie qui me pèse, je tombe amoureux.

Mon avis :

Une très bonne lecture !

Dis donc, je suis gâtée ! C’est la deuxième lecture de cette auteure et c’est encore une très bonne lecture. Comme le livre précédent, cette romance a une dimension métaphysique, elle est plus présente. J’ai l’impression de me répéter avec la chronique sur La contemplation des lignes de Isabel Komorebi, mais je ne suis pas une habituée de la métaphysique et j’irai jusqu’à dire que j’y suis assez réticente. Et encore une fois, je suis tombée sous le charme. J’avais envie d’y croire. J’avoue que je ne me serais pas lancée, si je ne connaissais pas l’auteure et sa plume sensible et poétique. Je l’ai lu rapidement.

Une trame originale !

Lui n’est pas un garçon comme les autres, il est fluet, très studieux et fasciné par les étoiles et ces Autres. Il est fasciné et quand l’une d’eux croise sa route. Lui est ébloui et c’est le coup de foudre. Elle est Autre, ce n’est pas un problème pour lui au contraire. Il a enfin trouvé sa moitié. Les autres humains les voient comme des menaces. La peur de la différence les sépare mais est-ce vraiment leur intention ?

Elle et lui !

L’auteure utilise un marqueur de temporalité et un pronom.
“1.
Maintenant.
Lui.”
J’aime beaucoup cette présentation. Cette alternance de point de vue est enrichissante pour découvrir les personnages mais aussi garder un peu de mystère et de suspense. Lui est brisé par son passé, un événement traumatisant. Elle, l’Autre, le connaît, leur rencontre n’est pas si fortuite, qui lui a donné autant de renseignements pour lui? Ils sont destinés à vivre ensemble, accompliront-ils leur destinée ?
Il y a différentes temporalités, j’ai toujours peur de me perdre. Seulement, ce n’a pas été le cas dans ce roman.

Un message derrière la romance ?

Je m’avance peut-être un peu mais je pense pouvoir parler de romance engagée d’un point de vue écologique. C’est un vrai plus qui donne une autre dimension à cette romance. Cette terre est notre maison mais est-ce que nous en prenons soin ou sommes-nous en train de créer notre propre tombeau ou celui des générations futures… Un peu triste comme réflexion mais la triste réalité.

En résumé : C’est encore une très bonne lecture. Une belle romance avec de forts messages et une petite parenthèse dans le temps où l’on souhaite que tout soit possible !

Notation : 16/20

Ps : Le travail sur le livre en tant qu’objet est impressionnant. Il est magnifique. La couverture est sublime!

Publicités

Un commentaire sur « Le jour de ton arrivée de ISABEL KOMOREBI »

Laisser un commentaire