Florence, début du 16e siècle. Dans ce berceau de la Renaissance, qui vit l’art s’épanouir dans toute sa splendeur, une jeune aristocrate prénommée Arte rêve de devenir artiste peintre et aspire à entrer en apprentissage dans un des nombreux ateliers de la ville… Hélas ! Cette époque de foisonnement culturel était aussi celle de la misogynie, et il n’était pas concevable qu’une jeune femme ambitionne de vivre de son art et de son travail. Les nombreux obstacles qui se dresseront sur le chemin d’Arte auront-ils raison de la folle énergie de cette aristo déjantée ?

Extrait en guise d’avant-goût :

La photo n’est pas de super bonne qualité. Le focus est un peu difficile à faire.

Mon avis :

Une excellente lecture !

C’est une excellente lecture. L’histoire est prenante, assez fidèle au peu de chose que je connais de la Renaissance Italienne et addictive. J’ai adoré l’univers crée par l’auteur ainsi que les personnages. Les dessins sont vraiment beau, surtout ceux des œuvres d’art. Le visage d’Arte me gêne un peu parfois. Elle est féminine sur certains et d’autre pas. :/

Une trame originale !

Arte vit à Florence. C’est la fille d’un aristocrate et est complètement fane de dessin. Elle est une femme indépendante, en avance sur son temps. Elle ne veut pas que son identité à être la femme d’un homme, un peu comme sa propriété. Elle a la volonté de vivre de son dessin, de son art. C’est sa passion. Seulement, voilà une femme ne peut pas devenir peintre. Aucun peintre ne la veut en apprentissage chez lui. Après s’être présenté à différents ateliers, Arte fait une scène et attire l’attention de Leo, un peintre. Il va accepter de la prendre en apprentissage. Pour lui, elle ne fera pas long feu, est-ce qu’elle va le faire démentir ? Va-t-elle réussir à gagner sa place dans l’atelier de Leo?

Un excellent contraste !

Arte est gentille, ingénue et avec une volonté de fer. Elle ne juge pas sans connaître, et n’a que faire des conventions sociales et ceux malgré le milieu dont elle est issue.

Leo est bourru, avare de parole et de compliment, seulement, c’est aussi quelqu’un qui ne s’arrête pas aux apparences.

En résumé : C’est une excellente lecture, une très belle découverte, prenante et tellement addictive que j’ai tout de suite enchaîné avec le second tome. Les dessins des œuvres d’art sont magnifique.

Notation : 18/20

Publicités

Laisser un commentaire