Extrait en guise d’avant-goût:

Mon avis :

Une excellente lecture !

Un deuxième tome encore meilleur que le premier! La.e lectrice.eur est un peu plus plongé.e dans le milieu artistique avec les mécènes, les autres apprentis, la sculpture… C’est aussi un tome qui explore un peu plus la condition féminine à l’époque de la Renaissance. Il s’intéresse à toutes les classes sociales : la paysanne sans le sou obligée de travailler, la courtisane qui a passé son heure et celle qui attire encore. L’auteure aborde cette réalité sans fard. Elle est brute et révoltante.

Une évolution importante !

Léo confie de plus en plus de tâche à Arte, il a confiance en son talent et la pousse vers le haut. Certains le qualifie de dure, mais Arte le considère avec respect car il fait fit de sa condition de femme pour la traiter en égal. Cette admiration ne pourrait-elle pas devenir de l’amour ? Dans ce tome, l’amour pointe le bout de son nez sans masquer la valeur historique de ce récit.

Addicte !

Je suis en train de devenir addicte à cette saga. L’histoire se renouvélent et prend des tournures intéressantes et surprenantes. La fin est frustrante, j’ai tellement envie de lire la suite. Et comme vous le voyez, je me suis procurée la suite.

En résumé : Un manga seinen addictif superbement dessiné et surprenant !!!

Notation : 19/20

Publicités

Vos commentaires font toujours plaisir :)