La police de l’Ohio arrête l’auteur présumé de plusieurs viols de jeunes femmes et croit résoudre un cas facile : les victimes le reconnaissent formellement et celui-ci possède chez lui la totalité de ce qui leur a été volé. Il nie pourtant farouchement. Son comportement étrange amène ses avocats à demander une expertise. On découvre qu’il possède une personnalité multiple. Les 1001 vies de Billy Milligan retrace un cas unique – et rigoureusement authentique – dans l’histoire de la psychiatrie : celui d’un jeune américain souffrant d’un syndrome de personnalité multiple à la fin des années 70.

Citation :

– C’est le vrai père de Billy, dit Allen. Il était comédien et animateur de spectacles à Miami, en Floride, avant de se suicider.
– Si vous nous expliquiez plutôt ce que vous ressentez ? Ce sont vos sentiments qui comptent pour nous, Billy.
Furieux de voir que l’on attribue tout son talent à Billy, Allen jette son crayon d’un geste rageur.
– Il faut que je retourne là-bas faire mon lit, dit-il en regardant la pendule.
Le lendemain, il va se plaindre à Helen Yaeger : le traitement qu’on lui impose ici ne lui convient absolument pas. Et quand celle-ci lui rétorque qu’il ne cesse d’y faire obstacle par ses interventions auprès des malades et du personnel il se récrie :
– Je ne suis pas responsable des actes de mes “habitants”.

Mon avis :

Une excellente lecture !

C’est une excellente lecture. Ce livre est sur la vie de Billy Milligan. Il faut savoir quatre choses : il existe vraiment, il a vraiment violé ces 3 femmes, il a été le premier accusé reconnu comme irresponsable de ses crimes à cause de personnalités multiples et l’auteur se base sur la discussion qu’il a entretenue avec Billy Milligan pour écrire ce livre. Il essaie d’être le plus impartial possible, de livrer tous les éléments au lecteur pour qu’il se fasse sa propre idée. C’est fascinant.

Une psychologie riche !

Daniel Keyes fait preuve d’impartialité. Il transmet tous les points de vue autour de l’affaire Billy Milligan car il ne s’est pas contenté des propos du seul concerné. Il a mené sa petite enquête. Il nous fait part des avis des plus sceptiques et des plus convaincus. Lors de son arrestation, l’avocat en charge de son affaire a l’impression d’avoir à faire à deux personnes différentes lors de ces entrevues. En plus, l’accusé ne se rappelle pas des faits : simule-t-il ou y a-t-il autre chose derrière tout cela ? Elle décide de faire appel à une expertise psychiatrique. Lorsque l’expert atteste de la personnalité multiple, ils sont perplexes : comment le faire reconnaître comme  irresponsable ? Il faudra un expert de renommée nationale pour avoir un poids à la Cour. Sera-t-il d’accord avec cette conclusion ? Billy Milligan arrivera-t-il à éviter la prison et à être interné dans un centre où il recevra tous les soins nécessaires ?
L’histoire de Billy Milligan et ses différentes personnalités !
L’auteur relate les faits qui, selon l’accusé, l’auraient conduit à avoir ce syndrome de personnalités multiples. Enfin selon une de ces personnalités, l’Anglais hautain Arthur, celui-ci est passionné de médecine. Il semble donc justifié que ce soit lui fasse un diagnostic. Parmi les autres personnalités de Billy, il y a aussi bien des hommes que des femmes et des adultes que des enfants. Le passage des uns aux autres est un processus particulier et complexe qui m’a laissée perplexe. Je vous laisse le découvrir.

La plume de Daniel Keyes !

Daniel Keyes fait preuve d’empathie dans les portraits de ces différentes personnalités. Je me suis régalée. L’auteur a été très rigoureux dans ces portraits comme dans Des fleurs pour Algernon et le portrait de Charlie, le protagoniste. J’avais presque l’impression d’avoir Billy Milligan sous les yeux qui passaient de sa personnalité Arthur l’Anglais au Yougoslave Ragen, le pro du pistolet. C’est bluffant et peut-être un peu flippant.

En résumé : ce livre est bluffant, riche en faits, en portraits. J’avais presque l’impression que Billy Milligan et les différents intervenants étaient devant moi à me relater leur histoire.

Notation : 18/20

Publicités

Vos commentaires font toujours plaisir :)