Karigan est rentrée à Corsa pour finir ses études. Mais l’Appel est plus fort que sa détermination : au fond de l’esprit de l’ancienne Cavalière résonne sans arrêt le martèlement de sabots fantômes… jusqu’à ce qu’elle cède, et reprenne le chemin de la cité de Sacor. Mais la jeune femme retrouve l’ordre affaibli : des Cavaliers aguerris sont morts, et pourtant peu de nouvelles recrues ont entendu l’Appel. Cependant, Karigan voit le spectre d’une femme qui ne peut être que Lil Ambriodhe, la Première Cavalière. Pourquoi apparaît-elle à Karigan ? Et comment demander de l’aide à cette femme morte depuis un millénaire ? Car la brèche dans le mur de D’Yer continue à s’élargir et au cœur de la forêt veille une terrible menace…

Extrait en guise d’avant-goût :

Karigan songea qu’elle aurait bien aimé remonter le temps pour voir comment se présentaient les choses, autrefois. C’était le propre de la civilisation, supposa-t-elle, que de détruire pour rebâtir, ou d’opérer des changements et de procéder à des extensions, si bien que les structures originelles devenaient méconnaissables.

Mon avis :

Un coup de cœur !

C’est un coup de cœur. J’ai directement enchaîné avec ce tome. J’étais tellement dedans, je n’avais vraiment pas envie de sortir de cet univers. J’avais envie de continuer l’aventure auprès de Karigan.
Si le premier tome était prenant et les personnages attachants, celui-ci nous apprend à tous mieux les connaître. J’ai vraiment adoré que l’auteure s’attarde un peu plus sur le portrait de chacun et qu’elle le complète.

Une nouvelle intrigue !

Si ce tome est dans la continuité du premier, c’est aussi un nouveau mystère. La faille du mur est toujours présente comme une menace qui plane sur leur tête. Le Cavalier Vert, Alton y est envoyé comme bâtisseur de la famille D’Yer pour essayer de réparer la brèche. Pendant ce temps, Karigan accompagne une délégation à la rencontre des Eltiens mais les choses tournent mal. Des blattereaux font un massacre. Karigan va-t-elle s’en sortir ? Vont-ils trouver les Eltiens ?
Karigan et Zacharie : deux personnages aux antipodes : une bonne équipe !
Dans ce tome, la relation entre Zacharie et les Cavaliers Verts est bien plus centrale. Il aborde beaucoup plus leur rôle et leur position au sein du Royaume. Pour les autres, les Cavaliers Verts sont de simples messagers. Ils ne servent à rien d’autre, ils sont dépréciés, victimes de railleries… Et pourtant, ils sont les armes secrètes du Roi. A cause de certains événements, Karigan est amenée à côtoyer le Roi, à travailler avec lui. Leur duo est improbable mais tellement passionnant. Karigan est honnête et à tendance à ne pas tourner la langue dans sa bouche avant de parler. Ce comportement plaît à Zacharie, c’est rafraîchissant.

Une plume simple !

Elle est simple, descriptive mais aussi courte. Le récit alterne différents points de vue entre les méchants, Karigan et les autres Cavaliers Verts. C’est enrichissant, intrigant et intéressant car c’est un peu comme savoir qui du lièvre ou de la tortue gagnera sa course. Le début est un peu lent puis le rythme s’accélère. C’est captivant.

En résumé : C’est un coup de cœur, la suite d’une saga prometteuse avec des rebondissements, du suspens, et des révélations certaines prévisibles d’autres moins. J’ai hâte de connaître la suite… Cette fin est tellement haletante. 

⭐⭐⭐⭐⭐

Notation : 20/20

Publicités

3 commentaires sur « Cavalier Vert T2 : La première cavalière de KRISTEN BRITAIN »

Vos commentaires font toujours plaisir :)